fbpx

Cameroun Actuel

Baisse drastique des recrutements à la Fonction publique Camerounaise pour l’année 2024

Fonction publique

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph Lé, vient de signer une série de textes portant ouverture de concours de recrutement à la fonction publique. Au total, 1 210 postes sont ouverts pour le compte de l’année 2024.

Ce nombre de postes est en baisse d’environ 50%, par rapport aux 2 235 postes ouverts au cours de l’année 2023. L’on se souvient que c’est la première fois que le nombre de postes ouverts à la fonction publique camerounaise repassait sur la barre de 2 000, depuis l’année 2021.

« Ce relèvement est consécutif à la prise en compte de certains besoins spécifiques en personnels, exprimés par les administrations au regard de leurs cadres organiques, en adéquation avec les objectifs poursuivis dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement (SND30) », avait expliqué le ministre Joseph Lé au cours d’une conférence de presse organisée le 21 juin 2023 à Yaoundé.

En effet, depuis l’année 2021, le gouvernement a décidé de rationaliser les recrutements à la fonction publique. Ce tour de vis autour des recrutements des agents de l’État, selon les officiels, vise à maitriser la masse salariale de l’État, qui devient insoutenable.

Entre l’année 2012 et 2021, cette masse salariale est par exemple passée de 706,1 milliards de FCFA à 1 080,1 milliards de FCFA, selon les chiffres du ministère des Finances. Dans le collectif budgétaire 2024, que se préparent à examiner les parlementaires, elle avoisine 1 500 milliards de FCFA.

Pour freiner l’accroissement de cette masse salariale, les effectifs à recruter à la fonction publique camerounaise sont passés de 3 700 en 2020, après respectivement 5 411 et 5 179 postes ouverts en 2019 et 2018, à seulement 1 536 en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi