fbpx

Cameroun Actuel

Audit FIFA à Yaoundé : l’Avenir de Samuel Eto’o en Péril ?

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a envoyé une délégation de haut rang à Yaoundé pour auditer Samuel Eto’o, président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Cette visite surprise, révélée en exclusivité par 237online.com, s’inscrit dans le cadre du projet TDS (FIFA Talent Scheme), visant à détecter et former les jeunes talents du football camerounais. Cependant, derrière cette évaluation de routine se profile une réalité plus inquiétante : la FIFA aurait perdu confiance en Samuel Eto’o pour mener à bien ce projet crucial.

La FIFA a choisi une figure éminente du football africain pour mener les auditions : Anthony Bafoe. Ancien international ghanéen et actuel spécialiste de haute performance (HPS) de la FIFA, il était accompagné d’une équipe de spécialistes. Leur mission : évaluer la gestion du projet TDS par Samuel Eto’o.

Le projet TDS vise à détecter et former la future élite du football camerounais. Mais c’est le processus de recrutement de ces jeunes talents qui suscite les inquiétudes de la FIFA. L’instance mondiale du football veut garantir que la sélection se fasse de manière transparente, équitable et sans favoritisme.

Cet audit survient à un moment critique pour Samuel Eto’o. Déjà sous pression en raison des résultats en demi-teinte des sélections nationales et des critiques sur sa gestion, l’avenir de la FECAFOOT repose en partie sur le succès du projet TDS. Si des irrégularités sont découvertes, cela pourrait remettre en question le leadership d’Eto’o et entraîner une possible mise sous tutelle de la FECAFOOT par la FIFA.

Au-delà du cas d’Eto’o, l’avenir du projet TDS est en jeu. Ce programme représente une opportunité unique pour le Cameroun de bâtir ses futures équipes nationales. Les prochaines semaines seront décisives pour le football camerounais, entre les conclusions de l’audit de la FIFA et le début des détections pour le projet TDS. Une affaire à suivre de près, alors que le football camerounais retient son souffle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi