Camerounactuel

Alternance à la tête de l’Etat : quand le président Biya soumet une journaliste de RFI à un exercice de soustraction

Le président de la République Paul Biya a demandé à la journaliste Amélie Tulet de faire une soustraction pour connaître le temps qu’il lui reste à la tête du Cameroun.

Instant comique pour les camerounais présents à la conférence de presse Biya-Macron cependant de grande incompréhension pour les étrangers particulièrement les français qui étaient dans la salle. Le président de la République Paul Biya soumet la journaliste de RFI Amélie Tulet à un exercice de soustraction pour savoir combien de temps qui lui reste à la tête du Cameroun.

« Je vous remercie madame. Comme vous savez, le Cameroun est dirigé conformément à sa Constitution. D’après cette Constitution, le mandat que je mène a une durée de 7 ans. Alors, essayez de faire la soustraction : 7-4 ou 3, et vous saurez combien de temps il me reste à diriger le pays. Mais autrement, ça sera su quand ce mandat arrivera à expiration. Vous serez informés sur le point de savoir si je reste ou si je m’en vais au village », a-t-il déclaré.

Pour de nombreux militants du RDPC et analystes pro parti au pouvoir, le président de la République Paul Biya a démontré qu’il était maître dans l’art de la communication.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi