Camerounactuel

A cause du coronavirus, Monkam Pascal, ferme ses trois hôtels La Falaise à Douala

De source bien introduite, le milliardaire vient de décider de la fermeture de ses trois établissements hôteliers à Douala capitale économique du Cameroun.

Mauvais temps pour les employés du groupe hôtel La Falaise. Monkam Pascal, le président directeur général  du groupe vient de décider de la fermeture de ses trois hôtels dans la capitale économique du Cameroun. Cette décision intervient après la mise en congés techniques d’une bonne partie du personnel du groupe.

Après Akwa, et Bonanjo, le 3e établissement de la chaîne à baisser les rideaux ce mercredi 8 avril 2020 est celui de Bonapriso, inauguré le 23 avril 2019 par le premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute. Cette fermeture est causée par le manque de clients en cette période de crise sanitaire mondiale coronavirus. Depuis la mise sur pied des 13 mesures gouvernementales relatives à la limitation de propagation du Covid-19, l’économie camerounaise est quasiment en berne.

Informel

Constitué exclusivement du secteur informel, l’économie camerounaise est en chute libre. Notamment celui des petits débrouillards. Pour le moment, le gouvernement n’a pas encore trouvé des mesures d’accompagnements pour éviter cette fermeture en masse des entreprises locales qui s’annonce. L’action du gouvernement est vivement attendue, dans un pays où le président de la République est quasiment absent et sa parole rare.

À 87 ans, Pascal Monkam, P-DG du groupe Société des établissements Monkam (SEM), peut être fier de son parcours, depuis l’ouverture de son premier hôtel dans les années 1960 à Bafang, chef-lieu du département du Haut-Nkam (Ouest). C’est là que fut créé l’établissement La Falaise du Haut-Nkam, qui est toujours ouvert. Aujourd’hui l’homme d’affaires, qui possède également des hôtels en Afrique du Sud (à Prétoria et dans ses environs), est implanté dans trois régions du Cameroun.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles