fbpx

Cameroun Actuel

Voulant faire des photos, elle chute d’une falaise à Leysin (VD)

Le Lausanne Sport retrouve les joies de la victoire. À la Tuilière, ils se sont imposés 3-1 face à Yverdon Sport grâce à une très bonne première mi-temps.

Une fois n’est pas coutume à la Tuilière, le coup d’envoi a été donné dans un nuage de fumée, conséquence des nombreux fumigènes allumés par les supporters de part et d’autre du stade. Puis, très vite, ce sont les Nord-Vaudois qui se sont créé une première occasion. Marley Aké sert un joli centre. Mais le ballon est un peu long et Varol Tasar ne peut rien en faire.

Lausanne répond immédiatement. Donat Rrudhani tente une percée, mais se heurte à la défense yverdonnoise. Une minute plus tard (5e), le LS s’offre sa première belle occasion avec Antoine Bernede dont le ballon est dévié par Paul Bernardoni.

Lausanne Show

L’ouverture du score viendra finalement à la 9e. Simone Pafundi envoie le ballon une première fois au centre, ça ne fonctionne pas. Le cuir revient sur Morgan Poaty qui le tire parfaitement sur Rrudhani.

Le neo-lausannois signe ainsi son deuxième but en deux matchs sous les couleurs de la capitale vaudoise.

Une dizaine de minutes plus tard, c’est une erreur d’YS qui offre le 2-0 à Lausanne. Une perte de balle maladroite fait atterrir ladite balle directement dans les pieds de Kaly Sène. Le Sénégalais s’est ainsi retrouvé seul face au gardien nord-vaudois. Paul Bernardoni a essayé de lire le jeu de son adversaire. Il est parti sur sa gauche, Sène a tiré sur sa droite. Et le LS prend deux longueurs d’avance.

Il en prendra une de plus à la 29e. Pafundi a cherché une nouvelle fois le chemin des filets, mais Paul Bernardoni a dit non. Il dévie le ballon, qui revient sur Rares Ilie. Une course avec Nikls Gunnarsson se soldera par un but, mais aussi un gros tacle du défenseur yverdonnois sur l’attaquant lausannois qui restera cloué au sol. Résultat: 3-0 pour le LS, Gunnarsson qui se fait expulser et Ilie qui devra finalement quitter le terrain 7 minutes plus tard, la douleur due au tacle l’empêchant de continuer.

À partir de là, « c’est devenu très difficile » pour Yverdon comme l’explique Alessandro Magniarratti, entraîneur des verts et blancs. « De là, je peux vraiment féliciter l’équipe parce qu’ils ont gardé l’esprit, ils ont fait un grand effort. On a bien défendu, on arrive à marquer, mais c’était déjà un peu trop tard », se désole-t-il.

Parce que Yverdon s’est effectivement redonné un peu…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi