Camerounactuel

Un militaire tué dans une attaque de Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord

Un militaire a été tué lors d’une attaque de Boko Haram dans la nuit de mercredi à jeudi dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, a appris Xinhua de source locale officielle.

La victime est l’adjudant-chef Sadou, chef de poste militaire de Talakachi, petite localité de l’arrondissement de Mayo-Moskota dans la région, selon le 2ème adjoint au maire de Mozogo, chef-lieu dudit arrondissement.

Un de ses collaborateurs a été blessé dans la même attaque et se trouve sous soins à l’hôpital.

En plus de ces cas, les terroristes ont également emporté le matériel militaire du camp, incendié au passage quelques concessions, brûlé deux maisons voisines et emporté cinq motos avant de se fondre dans la nature.

« L’attaque est si violente que les éléments du poste avancé en sous-effectif n’ont pas eu le temps de réagir », a indiqué un responsable du comité de vigilance de la localité.

Au cours de la même nuit, l’arrondissement de Mayo-Moskota a essuyé une autre attaque de Boko Haram qui s’est soldée par le décès de deux villageois.

Depuis 2014, le groupe djihadiste Boko Haram a tué environ 3.000 civils et militaires, enlevé plus d’un millier de personnes et en fait déplacer environ 250.000 dans la région de l’Extrême-Nord, selon l’ONG l’International Crisis Group.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi