Camerounactuel

Selon Cabral Libii, l’annulation de la célébration de la fête nationale parait excessive

Le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale estime que même s’il y a une guerre sanitaire en ce moment, il faut respecter les symboles de la République.

Le 20 mai, la fête de l’unité édition 2020 est annulée au Cameroun. ainsi décide la présidence de la République du Cameroun, via un communiqué rédigé par Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire général de ladite institution. La note portée annule aussi la fête du travail de cette année. Il s’agit là des mesures prises dans la lutte contre la propagation du coronavirus. « La décision est prise, en  raison de la pandémie du Coronavirus et de la nécessité du respect des mesures de distanciation sociale prescrites par le gouvernement république», lit-on ici.

Une idée que ne partagent pas certains leaders des partis politiques camerounais, notamment de l’opposition à l’instar de Cabral Libii. Le députe du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn), juge mal l’annulation d’une fête nationale pour un pays comme le        Cameroun. Il opte d’ailleurs pour une sobre célébration où l’armée est mise au-devant de la scène, question de magnifier la grandeur de notre nation.

République

«L’annulation de la Fête nationale me parait excessive. La guerre sanitaire n’interdit par l’urgence de survivance des symboles forts. Il faut une célébration minimale, uniquement par l’armée. Par une formule suggérée par elle-même. Nous sommes en guerre», a écrit ce 23 avril 2020, l’ancien candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun.

La célébration de la fête de l’Unité devait donner aussi l’occasion de voir physiquement leur président de la République. Depuis le début de la crise sanitaire, l’homme lion a disparu des radars. Sa seule apparition remonte à la semaine dernière où il accordait une audience à l’ambassade de France au Cameroun.

 

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles