fbpx

Cameroun Actuel

Samuel Eto’o veut un report pour le paiement de sa dette de 2 milliards au gouvernement

Samuel Eto’o est dans de sérieux problèmes financiers. La FECAFOOT n’a pas d’argent. D’ailleurs les salaires des joueuses sont déjà passées de 100000 Fcfa à 50000 Fcfa. Les fournisseurs ne sont pas payés. Mais en plus de cela, il doit rembourser le prêt de l’Etat. Deux milliards Fcfa pour la coupe du monde. Cet argent il ne l’a pas et souhaite que son ami le SGPR, l’homme à la punk demande au ministre des Finances de prolonger la date de remboursement qui est le 31 décembre 2022.

En effet, le gouvernement avait fait savoir que pour la participation du Cameroun au Qatar sa quote part s’élèverait à 3 milliards 784 millions 951 276 Fcfa. Dadis Camara n’était pas content et voulait plus d’argent. Prétextant qu’il utilisera cet argent pour ramener la coupe du monde au Cameroun.

Il demande à cet effet un prêt en dressant la liste des besoins parmi lesquels figurent les qualifications jusqu’en finale, hébergement, nutrition et autres. Le dossier est transmis à la présidence de la République. C’est ainsi que le chef de l’Etat décide d’accorder un prêt de 4 milliards 678 443 380 Fcfa. Ce qui portait exactement à 8 milliards 463 394 656 Fcfa le budget définitif du Cameroun pour la coupe du monde au Qatar»

Mais connaissant sa voracité et sa boulimie financière Paul Biya décide qu’on remette d’abord 2 milliards Fcfa à Dadis Camara (Samuel Eto’o) et que les deux autres milliards Fcfa arrivent au cas où les lions avancent dans la compétition. Malheureusement les lions indomptables sortiront au premier tour.

Dadis Camara avait empoché avant même le mondial les deux milliards qui doivent rentrer dans les caisses de l’Etat le 31 décembre 2022. Il n’a pas cet argent et souhaite un report. Or cet argent est attendu dans les caisses de l’Etat au plus tard le 31 décembre 2022. Bring back our money.

Boris Bertolt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi