fbpx

Cameroun Actuel

Samuel Eto’o plaide pour la transparence à la CAF malgré un passé répressif à la Fécafoot

C’est avec une violence inouïe que Samuel Eto’o s’est acharné sur certaines personnalités du football sans jamais faire prévaloir la transparence qu’il réclame à la CAF aujourd’hui.

Épinglé pour diverses affaires dont le trucage des matchs, le favoritisme et le partenariat avec une société de pari sportif, Samuel Eto’o a requis une audition retransmise en direct.

Sachant pertinemment que les textes de la CAF ne le permettent pas, le président de la Fecafoot estime que cette démarche s’inscrit dans une logique de transparence.

Pourtant, depuis son accession à la présidence de la Fecafoot, plusieurs acteurs du football camerounais sont passés à la guillotine sans jamais avoir l’occasion de se justifier.

Des suspension lunaires de 5 ans et 10 ans, des radiations, des licenciements et parfois des poursuites judiciaires et des incarcérations à Kondengui comme la pauvre Liliane Mbog Binyet et Parfait Siki. La transparence ici, était renvoyée aux calendes grecs.

Voici la liste de toutes les victimes de Samuel Eto’o à la Fecafoot :

  • Guibaï Gatama
  • ⁠Safia Kwemo
  • ⁠Pierre Kwemo
  • ⁠Henri Njalla Quan
  • ⁠Donald Ngameni
  • ⁠Gilbert Kadji
  • ⁠Georges Neba Shu
  • ⁠Jules Famawa
  • ⁠Nyassa Soleil
  • ⁠François Kouedem
  • ⁠Léon Zang (suspension provisoire)
  • ⁠Max Kome (suspension provisoire)
  • ⁠Nseke Adolphe (suspension provisoire)
  • ⁠Owona Alexandre (suspension provisoire)
  • ⁠Tagouh
  • ⁠Joseph Fetcheu (démission)
  • ⁠Franck de Happi
  • ⁠Benjamin Banlock
  • ⁠Liliane Mbog Binyet
  • ⁠Parfait Siki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi