Camerounactuel

RDC : au moins 5 personnes tuées lors d’une manifestation anti-MONUSCO à Goma

Au moins 5 personnes ont été tuées lundi lors d’une manifestation contre la mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (nord-est), a annoncé mardi Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais.

Il a ajouté sur Twitter qu’une cinquantaine de personnes avaient également été blessées.

Depuis lundi matin, des milliers de personnes ont manifesté contre la MONUSCO dans plusieurs villes du Nord-Kivu, notamment à Goma, où plusieurs bureaux de la MONUSCO ont été saccagés et pillés par des manifestants en colère. Ils accusent l’ONU d’être inefficace contre les groupes armés, notamment les rebelles du Mouvement du 23 mars qui occupent plusieurs villages du nord-est de Goma.

Dans un communiqué publié lundi soir, la MONUSCO a fermement dénoncé les violences à Goma.

Ces incidents sont « non seulement inacceptables, mais totalement contre-productifs. La MONUSCO est mandatée par le Conseil de sécurité pour assister le gouvernement dans la protection des civils. Elle se tient aux côtés du peuple et soutient la force de défense et de sécurité  dans la lutte contre les groupes armés. La mission soutient également les autorités congolaises dans leurs efforts  de rétablissement du pouvoir de l’État », a déclaré Khassim Diagne, Représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations du Congo.

Il a appelé à l’apaisement et à la retenue en invitant les autorités congolaises, les organisations politiques, la société civile et toutes les forces vives de la RDC à dénoncer ces actes de pillage.

« Ce n’est pas dans le chaos et la confusion ou la division que nous ferons des progrès vers la stabilité et la paix », a souligné Diagne avant d’ajouter que la MONUSCO est à la discrétion des autorités de continuer à travailler ensemble pour rétablir la paix et la sécurité avec les autorités nationales et provinciales.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi