fbpx

Cameroun Actuel

Prolongation des mandats des députés : Cavaye Yeguié Djibril s’explique

Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, Cavaye Yeguié Djibril, a défendu l’extension des mandats municipaux et législatifs, affirmant qu’elle a allégé un fardeau financier significatif pour l’État.

Dans son discours de clôture prononcé le mercredi 10 juillet, il a expliqué qu’au-delà du soulagement financier en une seule année, l’extension permet à Elecam, l’organisme en charge des élections, de disposer de plus de temps pour préparer et conduire les élections de manière transparente.

« En effet, l’article 15 de la Constitution, au paragraphe 4, prévoit que, je cite : ‘En cas de crise grave ou lorsque les circonstances l’exigent, le Président de la République peut, après consultation du Président du Conseil constitutionnel et des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, demander à l’Assemblée nationale de décider par une loi de proroger ou d’abréger son mandat. Fin de citation, » a-t-il déclaré.

« Dans ce cas, les échéances électorales prévues étaient toutes programmées pour 2025. Il s’agit des élections présidentielles, législatives, régionales et municipales. Quatre consultations majeures auraient placé le Cameroun dans un cycle électoral permanent tout au long de la même année. Les implications et autres perturbations du fonctionnement habituel du pays auraient été énormes, sans parler du poids des coûts, y compris le financement des opérations que cela aurait nécessité en une seule année, » a-t-il ajouté.

Selon Djibril, en présentant ce projet de loi, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul Biya, vise à étaler les consultations dans le temps, permettant aux différents acteurs électoraux de disposer de suffisamment de temps pour un processus bien organisé sans précipiter chaque échéance.

« L’objectif étant d’éviter tout dysfonctionnement susceptible de ternir le verdict des urnes, » a-t-il souligné, ajoutant que « l’extension du mandat des députés s’est donc avérée nécessaire compte tenu de ces circonstances particulières. »

En conséquence, les mandats des députés, des maires et des présidents des conseils régionaux, initialement prévus pour expirer en mars 2025, ont été prolongés jusqu’en mars 2026.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi