fbpx

Cameroun Actuel

Novak Djokovic éliminé en demi-finale à Genève

Le personnel de stérilisation des HUG, soutenu par Avenir syndical, se mobilise contre le déménagement de son service à Vernier (GE). Ce « projet absurde » est un non-sens écologique et dégradera les conditions de travail actuelles, estime-t-il. Les HUG répondent que le projet apportera des améliorations pour le personnel et que les trajets seront effectués par camion électrique.

Alors que les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) doivent en permanence disposer de matériel stérile pour les opérations des patients, la direction a décidé d’envoyer son service « stérilisation » à l’autre bout du canton, écrit Avenir syndical jeudi dans un communiqué.

Ce service est aujourd’hui sur place et fournit quotidiennement tous les blocs opératoires en matériel. Demain, des camions vont sillonner le canton à longueur de journée dans les deux sens, apportant le matériel stérilisé aux HUG et remportant du matériel souillé à Vernier. « Quand on se veut un hôpital exemplaire en matière climatique, il y a de quoi s’étonner », relève Avenir syndical.

Avenir syndical déplore par ailleurs un accès aux transports communs se complexifiant et des temps de trajet se rallongeant. Les employés y trouveront aussi des conditions nettement moins favorables: pas de crèche d’entreprise, pas de cafétéria, des places de parking hors de prix.

Enfin, le syndicat émet des doutes sur ce genre de modèle. Vu les spécificités cliniques des HUG et le nombre de patients qui peuvent déferler d’un coup (pandémies, catastrophes naturelles, etc.) le risque n’est pas à prendre à la légère, souligne-t-il. Par ailleurs, le temps entre le moment où le matériel est souillé et celui où il sera traité se rallonge chaque jour de plusieurs heures, ce qui augmente d’autant les risques de corrosion.

Camion électrique

De leur côté, les HUG relèvent que les locaux actuels ne sont plus adaptés, alors que l’activité opératoire augmente d’année en année. Ils sont insuffisamment grands et ne peuvent être étendus, a déclaré Anne-Laure Roudaut, porte-parole, à Keystone-ATS. Les conditions de travail ne sont pas satisfaisantes, en sous-sol, et les collaborateurs s’en plaignent depuis longtemps.

La meilleure solution, selon les HUG, est que ce service s’installe dans des locaux flambant neufs à Vernier. Le déménagement est prévu pour septembre 2025. Concernant les déplacements de matériel, un…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi