fbpx

Cameroun Actuel

Mémorial dédié aux victimes de placements forcés en Valais

Au moins 750 personnes ont été victimes de placements forcés avant 1981 en Valais. Le canton a décidé de s’en souvenir en réalisant un mémorial et a lancé un appel à projets. Ceux-ci doivent être soumis aux Archives de l’Etat du Valais (AEV) jusqu’au 3 juin prochain.

Ces mesures de coercition étaient prononcées contre des adultes dont le mode de vie ne correspondait pas aux normes sociales de l’époque et qui étaient internés sans décision de justice. Elles frappaient aussi des jeunes femmes, contraintes à avorter, à se faire stériliser ou à donner leurs enfants à l’adoption; ou des adolescents et enfants placés dans des fermes ou dans des foyers, détaille l’Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

Le mémorial sera érigé au pôle culturel, scientifique et patrimonial des Arsenaux à Sion, pour « rappeler un épisode sombre de l’histoire récente de notre pays et en témoigner auprès des générations à venir », précise le canton. Les actrices ou acteurs culturels intéressés peuvent trouver les modalités du concours sur le site de l’AEV.

Loi et réparation

En Suisse, entre 1930 et 1981, 39’000 personnes ont été victimes de telles mesures d’internement administratif. Pour l’ensemble du XXe siècle, on estime ce nombre à 50’000, voire 60’000.

Plusieurs mémoriaux ont été érigés dans le pays à la suite de l’entrée en vigueur en avril 2017 de la loi fédérale sur le traitement des mesures de coercition à des fins d’assistance et des placements extrafamiliaux antérieurs à 1981 (LMCFA). Cette loi pose le cadre nécessaire à un travail de mémoire individuel et collectif, en mettant l’accent sur la reconnaissance et la réparation de l’injustice faite aux victimes.

Elle prévoit notamment le versement d’une contribution de solidarité de 25’000 francs par victime, des conseils et un soutien via les points de contact cantonaux et les archives cantonales ainsi que l’étude scientifique de la question. Des mémoriaux ont été érigés dans les cantons de Berne, de Soleure, des Grisons et d’Uri.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi