fbpx

Cameroun Actuel

Maurice Kamto reporte sa comparution devant la gendarmerie de Bafoussam en raison de ses obligations internationales

Maurice Kamto

Les avocats représentant le Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), le Professeur Maurice Kamto, ont adressé une lettre au commandant de la Légion de Gendarmerie à Bafoussam, région de l’Ouest, pour l’informer que leur client ne se présentera pas à la convocation prévue le 11 juillet 2024.

Ils ont invoqué les engagements internationaux de leur client, actuellement à La Haye pour participer à une réunion de l’Académie de Droit International. Les avocats ont demandé au Colonel ABBA SAIDOU de permettre à leur client de répondre à la convocation durant la première semaine d’août 2024, et ont sollicité l’envoi des documents nécessaires détaillant la convocation et les raisons exactes de celle-ci.

Maurice Kamto donne la conférence inaugurale à l’ouverture de la session d’Été de l’Académie de Droit International à La Haye

En attendant, deux figures importantes du parti, Albert Ndzongang et André Marie Tassa, sont attendues aujourd’hui à Bafoussam pour répondre à leurs propres convocations.

Cette situation suscite des interrogations et des spéculations sur les motifs de la convocation de Maurice Kamto, leader de l’opposition et figure majeure de la politique camerounaise. Ses avocats restent vigilants quant aux suites de cette affaire et se disent prêts à défendre les droits de leur client en toutes circonstances.

L’opinion publique et les partisans du MRC suivent de près ces développements, attentifs à l’issue de cette confrontation entre le pouvoir judiciaire et une personnalité politique influente du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi