Camerounactuel

les pompiers sauvent un chien coincé à plus de 60 mètres dans une lance

l’essentiel
Une trentaine de pompiers ont été mobilisés tout au long de l’après-midi pour sauver un chien coincé dans une lance à Cap Découverte sur la commune de Garric. L’opération particulièrement compliquée s’est bien déroulée en début de soirée.

Des moyens importants pour une opération atypique qui se termine de la meilleure des manières. Lundi vers 14 heures, une trentaine de pompiers sont intervenus pour secourir un chien coincé dans un caniveau à 60 mètres de profondeur, à Cap Découverte, sur la commune de Garric près de Carmaux.

Le chien, Hold-up, un setter irlandais de 10 ans, était coincé dans un ponceau horizontal, dont la profondeur et la longueur sont indéterminées, depuis dimanche midi. Parti en promenade avec sa maîtresse, Véronique, le chien est tombé dans la buse alors qu’il poursuivait quelque chose selon son propriétaire.

« D’habitude, je le laissais partir, explique Véronique, mais quand je l’ai rappelé, il n’est pas revenu. Elle a ensuite cherché en vain tout au long de l’après-midi. « J’ai même dormi là-bas dans la voiture avant de recommencer les recherches. » Après l’avoir entendu aboyer, Véronique a alerté les secours lundi peu après 13 heures.

L’opération s’est déroulée tout au long de l’après-midi.
DDM – EMILIE CAYRE

Une trentaine de pompiers des centres de Carmaux, Brassac, Albi, Lacaune, Castres, Graulhet et Valence se sont alors rendus sur place. Parmi eux, une équipe spécialisée dans le risque animalier et une équipe spécialisée dans le sauvetage de déblayage. C’est le lieutenant Quentin Castelbou, du centre de secours d’Albi, qui a dirigé les opérations.

Une opération complexe

Et celles-ci se sont révélées particulièrement complexes. « Le chien est tombé dans une buse de moins de 80 centimètres de diamètre, explique le lieutenant Castelbou. Nous ne connaissions ni la longueur ni la profondeur de cette buse. » Un membre de l’équipe de secours de dégagement s’est alors glissé dans cette buse, équipée d’une corde, à plus de 60 mètres.

Le chien, bien vivant, était coincé un peu plus loin mais vu la forme du bec, dans des escaliers avec des paliers de plus d’un mètre, impossible de le rattraper. « Ces buses datent du début des travaux de Cap Découverte, c’est-à-dire de plus de 40 ans, souligne Christian Vedel, maire du Garric venu sur les lieux en fin d’après-midi. On ne sait même pas à quel moment qu’ils servent et où ils finissent ».

Équipés de sondes et de détecteurs, les secouristes ont commencé à perdre espoir, en fin de journée, alors que le soleil se couchait dans cet endroit rendu difficile d’accès par les récentes chutes de neige et la boue.

Le chien sauvé avec… un chat !

Tenez-vous entouré de sa maîtresse et de ses sauveteurs.

Tenez-vous entouré de sa…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi