fbpx

Cameroun Actuel

Le RDPC réfute toute implication dans les conflits internes du PCRN

Sur le plateau de l’émission « Canal Presse » ce dimanche, Yves Abama, membre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), a réagi aux récents troubles au sein du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), affirmant que le RDPC ne craint pas de faire face à Cabral Libii dans les urnes.

Pour Abama, les problèmes rencontrés par le PCRN relèvent de sa propre responsabilité et non de la peur d’affronter un parti d’opposition.

« Vous pensez, très sincèrement avec tout le respect qu’on leur doit, qu’on peut avoir peur de ce genre de parti [PCRN, ndlr] quand on s’appelle le RDPC ? Le RDPC n’a pas ce genre de problème (…) En réalité, au PCRN ils sont responsables de leur propre turpitude », a-t-il déclaré.

Yves Abama a également tiré une leçon du récent changement de leadership au Sénégal suite à l’élection présidentielle, soulignant la différence de dynamique politique au Cameroun où les partis ne permettent pas à un leader de céder la place à son successeur.

« Est ce que vous pouvez me citer un leader politique au Cameroun capable de s’effacer pour mettre un autre en avant ? Il n y a en pas. On a des messis à la tête des partis politiques qui ne laissent émerger personne d’autres. Je suis et après moi personne », a-t-il expliqué, faisant référence à l’élection de Bassirou Diomaye Faye soutenue par Ousmane Sonko, empêché.

Ces déclarations interviennent dans un contexte de tensions croissantes au sein du PCRN, avec des dissensions entre les membres du parti. Le RDPC, quant à lui, affirme rester concentré sur ses propres objectifs politiques sans s’immiscer dans les affaires internes des autres partis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi