Camerounactuel

Le meeting du MRC du 3 décembre à Douala reporté

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun ne tiendra plus son meeting d’installation des nouveaux responsables de la Fédération Littoral 1 ce week-end comme prévu.

Ses militants annoncent depuis quelques jours la visite de Maurice Kamto, président national du MRC à Douala. Les informations distillées à propos de l’événement prévoyaient la tenue d’un meeting du leader du MRC le samedi 3 décembre 2022. Ce serait alors au stade du collège Saint Michel de Douala, capitale économique du Cameroun. Ce meeting allait se tenir dans le cadre de l’installation des bureaux élus de la circonscription Littoral 1 du parti sous la présidence de l’universitaire.

Mais, ce mercredi, le lieu et la date changent. Journal du Cameroun apprend que ce rassemblement annoncé n’aura plus lieu ce week-end. « Après concertation avec l’autorité administrative, le meeting d’installation du bureau régional du MRC du littoral 1 prévu le 3 décembre 2022 au collège St Michel est reporté au 10 décembre 2022 à l’esplanade du stade de Japoma. Nous invitons les militants et sympathisants à redoubler d’ardeur dans la mobilisation pour une réussite totale de cet événement », annonce le chargé de communication du parti sur Facebook.

Cependant, Joseph Emmanuel Ateba ne  donne pas plus de détails sur les motifs du report de ce meeting. Dans le texto il apparait tout de même que les responsables du MRC ont procédé aux concertations avec l’autorité  administrative, chargée de veiller à la paix, à la sécurité des personnes et des  biens. C’est également elle qui délivre le récépissé de déclaration de manifestation publique en précisant le lieu et l’heure.

Les derniers meetings de Bafoussam ou de Nkongsamba ont connu le même phénomène de report ou de changement de lieu. Cette situation se présente déjà comme une habitude pour les événements du MRC qui semblent avoir de la peine à obtenir l’aval des autorités administratives. Celles-ci semblent vouloir d’abord s’assurer à tout prix d’un certain nombre de préalables.

Journal du Cameroun

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi