fbpx

Cameroun Actuel

Le chef de la diplomatie brésilienne accuse Israël de « mensonges »

La mère d’Alexeï Navalny a appelé mardi le président russe Vladimir Poutine à lui remettre « sans délai » le corps de son fils. L’équipe de l’opposant accuse les autorités de cacher sa dépouille pour couvrir un « meurtre ».

De leur côté, les Etats-Unis ont annoncé pour vendredi « un ensemble de sanctions majeures » contre la Russie à la suite de la mort à 47 ans dans une prison de l’Arctique de l’adversaire numéro du président russe.

L’Union européenne a pour sa part convoqué le chargé d’affaires russe à Bruxelles pour lui faire part de son « indignation », tandis que la Pologne, l’Italie et la Belgique ont convoqué à leur tour les ambassadeurs de Russie dans leurs capitales respectives.

Le monde occidental a vivement dénoncé la mort d’Alexeï Navalny dont il tient Vladimir Poutine pour responsable.

Depuis son décès annoncé le 16 février, la mère et un avocat de l’opposant cherchent en vain à avoir accès à son corps. Mais, selon l’équipe du défunt, les enquêteurs russes ont affirmé qu’ils ne rendraient pas sa dépouille avant au moins 14 jours afin de procéder à une « expertise ». Un délai, qui, d’après des juristes, pourrait être prolongé pendant des semaines.

Dans une vidéo diffusée mardi, sa mère Lioudmila Navalnaïa s’est donc adressée directement au président russe pour obtenir gain de cause, tandis que M. Poutine n’a pas commenté publiquement la mort de son principal opposant après trois années de prison.

« Rendez le corps d’Alexeï ! »

« J’en appelle à vous, Vladimir Poutine, la solution à ce problème ne dépend que de vous. Laissez-moi enfin voir mon fils. Je demande à ce que le corps d’Alexeï soit rendu sans délai afin que je puisse l’enterrer de façon humaine », a-t-elle déclaré, filmée à proximité de la colonie pénitentiaire où s’est éteint son fils.

Le Kremlin n’a pour l’heure pas réagi à cette requête. En revanche, il a rejeté mardi les accusations de la femme d’Alexeï Navalny, qui a affirmé la veille que le président russe avait fait tuer en prison son mari.

« Il s’agit d’accusations grossières et totalement infondées (portées) contre le chef de l’Etat russe mais étant donné que Ioulia Navalnaïa est devenue veuve il y a quelques jours, je ne ferai pas de commentaires », a dit son porte-parole, Dmitri Peskov.

« Je me fous de la manière dont le porte-parole d’un tueur commente mes propos. Rendez le corps d’Alexeï et laissez-nous l’enterrer…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi