fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun parmi les 11 pays les plus touchés par le paludisme

Le Comité national de lutte contre le paludisme a révélé, dans une publication datée du 23 avril, les résultats d’une enquête réalisée par l’Institut national de la statistique sur la situation du paludisme au Cameroun. Les données indiquent que cette maladie demeure un problème de santé préoccupant dans le pays.

Selon les indicateurs recueillis, le paludisme représente encore 28% des consultations médicales au Cameroun, et le taux de prévalence chez les enfants âgés de 6 à 59 mois atteint 26%. Ces chiffres démontrent l’ampleur du défi que représente le paludisme pour la population camerounaise.

Avec près de la moitié des hospitalisations (47,9%) et 2,4% des décès attribués au paludisme, le Cameroun figure parmi les 11 pays les plus touchés par cette maladie. Cette situation n’est pas propre au Cameroun, car plusieurs autres pays africains, tels que le Congo, le Burkina Faso et le Mali, font également face à des défis similaires en matière de lutte contre le paludisme.

Le Dr Fosso Jean, Secrétaire permanent adjoint du Comité national de lutte contre le paludisme, a souligné que malgré les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires, le paludisme demeure un problème majeur de santé publique au Cameroun.

Les experts pointent du doigt plusieurs facteurs expliquant cette situation, notamment la surutilisation de la quinine au détriment de l’algorithme de traitement du paludisme, ainsi que la pénurie de matériel de diagnostic, ce qui entraîne une faible fréquentation des centres de santé par la population.

Face à ces défis persistants, il est essentiel que les autorités sanitaires et les partenaires continuent à travailler ensemble pour renforcer les programmes de prévention, de diagnostic et de traitement du paludisme afin de réduire son impact sur la santé des Camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi