Camerounactuel

Le Cameroun organise la riposte face aux épidémies qui font de la résistance

Les épidémies de choléra, de fièvre jaune, de poliomyélite, de variole du singe et de tuberculose font toujours rage dans le pays, a déclaré mercredi à la presse le ministre camerounais de la Santé publique, Malachie Manaouda.

Le choléra qui sévit depuis un an au Cameroun, a déjà touché 12.952 personnes pour 272 décès dans 8 des 10 régions du pays, a-t-il dit. S’agissant de la fièvre jaune, dont seule la région de l’Extrême-Nord est exempte, on recense depuis le début de l’année 27 cas confirmés dans 23 districts de santé.

Pour ce qui est de la polio, le gouvernement a dit se préparer à mener du 4 au 6 novembre une campagne nationale de vaccination ciblant des enfants âgés de moins de cinq ans en réponse à l’épidémie de poliovirus dérivés de type 2 qui sévit dans la sous-région.

Douze cas de variole du singe, dont deux décès, ont été confirmés au Cameroun depuis le début de l’année et la prise en charge de cette affection est effective et gratuite dans les formations sanitaires des régions touchées, selon le ministère.
M. Manaouda a par ailleurs affirmé que le Cameroun disposait depuis le 24 octobre de 1,72 million de doses supplémentaires du vaccin BCG contre la tuberculose.

« La réponse à ces épidémies et à toutes celles qui menacent notre pays nécessite une coordination des différents acteurs et surtout l’engagement de tous les citoyens à adhérer non seulement aux mesures de prévention, mais aussi aux interventions de contrôle mises en place par le gouvernement », a ajouté le ministre.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi