fbpx

Cameroun Actuel

La superstition au service de la victoire : le rituel spécial des Lions du Sénégal à la CAN 2023

Sénégal

Alors que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023 débute ce lundi avec le match opposant le Sénégal à la Gambie, l’équipe nationale sénégalaise a décidé de perpétuer un rituel particulier qui a marqué son parcours vers la victoire lors de la précédente édition.

Sous la houlette du sélectionneur Aliou Cissé, les Lions du Sénégal ont décroché leur première CAN après deux échecs, marqués par une élimination en quarts de finale en 2017 et une défaite en finale lors de l’édition précédente. Un changement significatif dans leurs habitudes a été opéré pour atteindre ce succès, notamment en abandonnant la pratique d’écouter de la musique pendant la compétition.

Le joueur Ismaïla Sarr a révélé cette adaptation dans une récente interview accordée à RMC Sport : « Avant, on mettait beaucoup de musique dans les vestiaires et dans le bus. On dansait avant le match. Mais maintenant, on a changé ça. Depuis qu’on a changé ça, on a gagné la CAN (rires), donc on va continuer sur ça », a expliqué l’ailier de l’Olympique de Marseille.

Cette superstition a pris racine avec le sélectionneur Aliou Cissé, qui a insisté sur l’importance de rester concentré avant les matchs. « On ne met pas de musique, on reste focus, le coach ne voulait pas qu’on mette de la musique », a ajouté Ismaïla Sarr. Auparavant, l’équipe avait l’habitude de célébrer chaque victoire, même en phase de poules ou en quart de finale, en allant voir les supporters et en dansant. Cependant, cette tradition a été modifiée, et la danse n’est maintenant réservée qu’à la victoire finale dans la compétition.

Un clin d’œil du destin a toutefois perturbé cette nouvelle routine lors de la conférence de presse d’avant-match dimanche, où de la musique a fait son apparition en présence d’Aliou Cissé et de Kalidou Koulibaly. Reste à voir si cette légère entorse aux habitudes apportera une touche de chance supplémentaire aux Lions du Sénégal dans leur quête d’un nouveau triomphe continental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi