fbpx

Cameroun Actuel

La Communauté urbaine de Douala exerce son droit de préemption pour acquérir des terrains privés

La Communauté urbaine de Douala (CUD) a récemment annoncé son intention d’exercer son droit de préemption sur les ventes de terrains de plus de 2000 m2 dans la capitale économique. Ce droit permet à la commune d’acquérir des biens fonciers et immobiliers situés sur son territoire avant tout autre acquéreur privé. Cette décision a été prise dans le but de combler le déficit de réserves foncières dont souffre la CUD depuis plus de 60 ans.

L’exercice de ce droit de préemption est prévu sur une période de deux mois, pendant laquelle la CUD pourra décider d’acquérir les terrains concernés. Si la CUD renonce à son droit de préemption, le propriétaire pourra alors vendre son bien à l’acheteur de son choix.

Afin de sensibiliser les acteurs concernés par cette problématique, la mairie de la ville a organisé un atelier le 5 octobre 2023. Cet atelier avait pour objectif d’informer les notaires, les agents immobiliers, ainsi que les petits et grands propriétaires sur l’exercice du droit de préemption de la CUD.

Il est important de souligner que la CUD ne dispose actuellement d’aucune réserve foncière pour réaliser des aménagements publics. Selon Marcellin Ndoumbe, directeur de la régie foncière et domaniale de la CUD, la superficie disponible est inexistante depuis plus de 60 ans. Afin de pallier ce déficit, la mairie de la ville a donc décidé d’exercer son droit de préemption pour acquérir des terrains privés. Cette initiative vise à réaliser des opérations d’aménagement urbain d’intérêt général, ainsi que la construction d’équipements collectifs et de logements sociaux.

Le droit de préemption sera appliqué dans des zones définies comme prioritaires, telles que Akwa, Deïdo, Bonapriso, Bonanjo, etc. Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, précise que cette mesure concerne spécifiquement les terrains privés ayant des titres fonciers. Pour les terrains appartenant à l’État, une procédure distincte sera mise en place pour demander leur mise à disposition directe à l’État.

Cette décision témoigne des ambitions de développement de la ville de Douala, qui compte plus de 3 millions d’habitants. En dotant la ville d’un patrimoine foncier conséquent, la CUD souhaite répondre aux besoins croissants en termes d’aménagement urbain et de logements pour ses habitants.

L’exercice du droit de préemption par la Communauté urbaine de Douala marque une étape importante dans la gestion foncière de la ville. Cette initiative permettra à la CUD de disposer de terrains privés pour réaliser des projets d’intérêt général, contribuant ainsi au développement urbain de la capitale économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi