Camerounactuel

La BEAC renforce la sécurité de la nouvelle gamme de billets pour limiter la contrefaçon

A partir du 15 décembre prochain, les agents économiques de la zone CEMAC vont commencer à utiliser de nouvelles coupures de 500F, 1000 F, 2000 F, 5000F et 10 000 F CFA pour leurs différentes transactions. Si les valeurs faciales de la nouvelle gamme baptisée « BEAC Type 2020 » ne changent pas par rapport à celle de 2002, il est à noter quelques innovations tout de même. Tant sur le plan de l’iconographie et de la taille, que sur le plan sécuritaire.

Pour ce qui est des images visibles sur les nouveaux billets, selon l’ouvrage commis par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dédié aux billets de banque et pièces de monnaie, l’esprit d’intégration des Etats membres de la CEMAC est une nouvelle fois mis en exergue.

En effet, sur leur face principale, de nombreuses images emblématiques de l’Afrique et plus particulièrement de la sous-région sont visibles. On y retrouve des cartes du continent et de l’Afrique centrale, des fleurs de tulipier avec six pétales représentant les six Etats membres de la Communauté, le logotype de la CEMAC, le bâtiment des services centraux de la BEAC, des élans Derby, premiers emblèmes de la BEAC. Tout ceci visible au verso.

Quant au recto, on y accorde la place « aux populations, aux richesses naturelles et aux grandes priorités sous  régionales : agriculture moderne, santé, éducation, protection de l’environnement, de la végétation et de la faune », indique la BEAC dans son ouvrage, en expliquant que « ces thématiques, choisies dans la continuité des gammes de billets précédentes, marquent également la volonté des Etats membres de s’inscrire pleinement dans l’évolution générale des nations ».

Par ailleurs, toujours dans un souci d’intégration, les quatre langues officielles de la zone que sont le français, l’anglais, l’espagnol et l’arabe sont désormais utilisées sur les billets.

Concernant la taille, les billets grandissent avec leur valeur faciale, question de faciliter leur rangement. On aura ainsi trois largeurs (65,70 et 74 mm) et cinq longueurs (125, 130, 135, 140 et 145 mm). On peut aussi constater que sur les nouvelles coupures, qui s’apparentent à l’Euro, les marges blanches ont disparu. L’autre innovation est la ligne tactile destinée aux malvoyants.

En effet, dans un angle de chacun des billets, cette ligne dont le nombre croit en fonction de la valeur des billets permet à cette catégorie de personnes de reconnaître les signes monétaires : une ligne pour le billet le 500 F, deux lignes pour 1000F, trois lignes pour 2000F, quatre lignes pour 5000 F et cinq lignes pour 10 000 F.

Quant à la sécurité, des experts affirment que pour limiter les tentatives d’imitation les plus sophistiquées, la BEAC est engagée depuis 2010 sur des études de l’évolution de la contrefaçon dans le monde. Et pour contrer cette tendance qui touche même les monnaies les plus solides au monde, une dizaine d’éléments sécuritaires ont été intégrés sur les différentes coupures. Certains communs à toutes les valeurs faciales, d’autres spécifiques à chacune des coupures.

Parmi ces signes, l’on a le fil de sécurité, « noyé dans le papier, marqué CEMAC en lumière du jour et montrant des couleurs arc-en-ciel sous lumière ultraviolette. »  Des textes et motifs en relief, un numéro à deux couleurs, des fils à fenêtres, des mini-lettres et micro-lettres sont d’autres éléments à prendre par le grand public pour garantir la véracité des billets.

 

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi