Camerounactuel

Jim Montgomery profite pleinement de sa deuxième chance

Jim Montgomery incarne parfaitement le concept de la seconde chance. Après avoir surmonté les problèmes d’alcool qui ont mené à son congédiement à Dallas, le natif de Montréal dirige avec bonheur la meilleure équipe de la LNH.

• Lisez aussi : Les puissants Bruins sont en ville

• Lisez aussi : Aucune faiblesse apparente chez les Bruins

• Lisez aussi : Les Bruins se dirigent vers une saison historique

En visite au Centre Bell pour la première fois depuis l’embauche des Bruins, l’entraîneur-chef de 53 ans remercie la vie pour la confiance que lui accorde l’organisation.

« Je suis très reconnaissant. J’ai une chance avec les Bruins de Boston. Ils m’ont donné une seconde chance. Mais surtout, je suis heureux d’avoir l’opportunité de travailler avec quelqu’un comme Patrice Bergeron. C’est un homme incroyable », a déclaré Montgomery, que les Stars ont viré le 10 décembre 2019.

C’est drôle comme la vie est parfois ironique. Montgomery est maintenant derrière le banc de l’équipe qu’il a maudite tout au long de sa jeunesse. Celui qui a bâti la grande rivalité encore vivante aujourd’hui.

« J’ai regardé tellement de matchs de cette grande rivalité quand j’étais jeune. À ce moment-là, je n’encourageais pas les Bruins. Maintenant, je suis un grand fan des Bruins », a-t-il dit avec un sourire narquois.

Humble et modeste

Diriger une équipe aussi aisée que les Bruins, dominante tant en attaque qu’en défense, a l’apparence d’une bénédiction pour quelqu’un qui souhaite rétablir son nom dans le circuit Bettman. Avec la panoplie de vétérans et de leaders dans ce vestiaire, on pourrait penser que cette équipe fonctionne toute seule.

« Oui, c’est (facile à coacher). Il y a tellement de joueurs qui jouent pour le logo, a mentionné Montgomery dans un français impeccable. C’est incroyable. Je n’ai jamais vu ça. Les Bruins ont tellement de bons joueurs d’équipe. Ils veulent s’entraider. »


Bruins : Jim Montgomery profite pleinement de sa deuxième chance

De l’avis de ses joueurs, Montgomery fait preuve d’une grande humilité.

« Jim est un homme modeste. Il méritait cette deuxième chance dans la LNH. Il ne veut pas trop parler de lui, mais il a une énorme influence sur le succès de notre équipe, a soutenu Nick Foligno. Nous savons ce qu’il fait dans les coulisses. C’est un bon communicant. Il transmet bien ses messages de manière claire.

Une agréable surprise

Choix de deuxième ronde (43e au total) en 2003, Bergeron en est à sa 19e saison sous l’uniforme noir et jaune. Montgomery est son sixième entraîneur. Il a donc suffisamment de recul pour pouvoir apprécier le travail de son nouveau pilote.

« Je suis agréablement surpris par toute sa connaissance du hockey et sa façon de communiquer avec nous. Sur le banc, il s’adapte très vite. Que ce soit individuellement ou collectivement, il trouve des solutions », a…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi