Camerounactuel

Jean-Pierre Amougou Belinga : « nous allons respecter les sanctions du CNC »

Au sortir de sa réunion de ce mardi avec Joe Chebonkeng, celui que ses collaborateurs surnomment « le pape des médias » a dévoilé le contenu de ses échanges avec le CNC. Il annonce l’organisation, de concert avec l’organe de régulation, d’une session de remise à niveau à l’intention des journalistes du pôle média de son groupe.

C’est ce que l’on appelle un revirement. Après avoir longtemps bafoué l’autorité du Conseil National de la Communication (CNC), le rebelle Jean-Pierre Amougou Belinga rentre dans le rang.

A la suite d’un énième bras de fer qui semblait tourner en sa défaveur, le président directeur général du Groupe L’Anecdote s’est résolu à rencontrer le président du Conseil National de la Communication Joe Chebonkeng Kalabubse ce 23 Août 2022.

« Nous allons respecter comme tout bon citoyen, les mesures prises par le Conseil National de la Communication », a-t-il annoncé à la presse au terme de ses discussions avec le CNC.

« Nous sommes des républicains. On respecte les institutions. Si on ne respecte pas les institutions, c’est qu’on est dans la cour du roi Pétaud. C’est pour cela que j’ai fait cette démarche. Celle de solliciter une rencontre auprès du Conseil National de la Communication, que son président veuille bien me recevoir. Ce qu’il a accepté. C’est pour cela que je me suis déplacé. Quand on ne se rencontre pas, quand on ne se parle pas, il y a beaucoup de choses qui se disent. Le président nous a écoutés et plus que jamais nous regardons vers la même direction. D’ailleurs qu’on a toujours regardé vers la même direction. Je suis rassuré que le ciel est sans nuages », a-t-il déclaré.

Le fondateur de la télévision Vision 4 indique qu’il a présenté des doléances au Conseil National de la Communication. Il souhaite qu’elle ait la main moins lourde lorsqu’il s’agit de sanctionner. Il annonce une session de formation à l’intention de son personnel dont 5 journalistes ont écopé de sanctions lors de la dernière session ordinaire du CNC.

« Nous allons organiser de concert avec lui qui est le régulateur, le recyclage, la formation de ces collaborateurs », a-t-il fait savoir.

« Le Groupe L’Anecdote a toujours respecté l’éthique et la déontologie. C’est pour cela qu’il a 30 ans d’âge. Il existe même avant le Conseil National de la Communication, avant la régulation qui se faisait au niveau du ministère de la communication », tente de convaincre Jean-Pierre Amougou Belinga.

CIN

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi