Camerounactuel

Grâce Decca répond à la BAS : « à tous ceux qui m’attaquent, je leur dis un seul mot : I love You »

La diva Grâce Decca est arrivée à Paris ce 8 mai 2022 pour un spectacle le 13 mai au Palais de la Terrasse de Thillay. Cette prestation rentre dans le cadre d’un gala de charité « stop covid-19 », en hommage au corps médical.

Mais cette invitation n’est pas au goût d’une partie de la diaspora. La BAS qui n’hésite pas à boycotter les événements culturels des certains camerounais à l’étranger a lancé un mot d’ordre de boycott. Ainsi, le gala pourrait être perturbé par ces personnes qui considère encore une fois, que l’artiste est ralliée au régime en place.

Pour répondre à ses détracteurs, Grâce Decca a transmis un message d’amour et de paix dès son arrivée sur le sol français. « Tout ceux qui m’attaquent, je leur dis un seul mot : I love you », a lancé l’artiste depuis l’aéroport.

« Vous n’allez pas m’empêcher de faire ce que je sais faire. Moi, je suis né pour vous aimer. Vous, attaquez moi. Moi je vous aime, et je vous aimerais profondément. Et je dis à Dieu, continue à les aimer. Personne ne va nous utiliser. Perconne ne va nous séparer. Vous et moi, c’est une personne« , a ajouté l’artiste.

Il faut rappeler que la tension autour de la venue de Drâce Decca dans l’hexagone s’est envenimée avec un communiqué qui circule sur la toile. Signé par une communauté dénommée « Grand Littoral Europe », il est clairement évoqué dans cette lettre que : « si jamais, ce groupuscule de désœuvrés en Europe (la B.A.S ndlr) arrivait à mettre a exécution de quelque façon que se soit, de près ou de loin, les conséquences dans les cantons Sawas de Douala au Cameroun seront sans appel et mettront à mal la cohésion sociale que nous supportons malgré nous dans notre contrée«.

Une escalade de la violence encore sous les cendres fait peur à plus d’un. L’ambassadeur du Cameroun en France a décidé de faire des actions aussi à son niveau. Il a tenu ce 05 mai avec les chefs de communautés camerounaises dans l’Hexagone, une réunion de concertation. Ils ont tous signé un message adressé à la communauté camerounaise et aux amis du Cameroun résidant en France, où ils condamnent également ces appels au boycott et à la violence venant de toute part.

On note également un communiqué de la section RDPC France Nord qui a été publié. Celui-ci condamne les menaces qui pèsent contre le gala et contre l’artiste de Makossa. Espérons que ces messages soient accompagnés d’actions concrètes qui pourraient éviter tout problème grave à notre magnifique chanteuse.

Avec People 237

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles