Camerounactuel

Elevage: la production du lait au Cameroun stagne 230.000 tonnes depuis 25 ans

Malgré une progression moyenne annuelle estimée à 7% depuis 1994, la filière reste grippée entre autres par manque de modernisation de ses infrastructures et le faible intérêt des éleveurs pour la commercialisation du lait.

Le Cameroun compte inséminer artificiellement 55 vaches dans le département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord. C’est
dans le cadre de la seconde phase du Projet de développement rural intégré Chari-Logone (PDRI-CL).

Mais la filière reste grippée à cause d’une modernisation du secteur qui tarde à arriver. Le mode d’alimentation des animaux n’utilise toujours pas, du moins très peu les compléments et les fourrages.

La filière est victime du faible potentiel génétique de ses bovins, qui produisent environ 1 à 3 litres de lait par jour voire moins, en période de saison sèche.

L’on note également une concurrence entre la consommation humaine et l’alimentation des veaux, ainsi que le faible intérêt des éleveurs pour la production et la commercialisation du lait.

La production traditionnelle constitue l’essentiel de la production nationale qui tourne autour de 125 000 pour une demande annuelle évaluée à 200 000 tonnes.

Selon des statistiques officielles publiées dans une enquête menée par l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (ACDIC), la production moyenne par vache traditionnelle (de race locale) au Cameroun et par jour est de 1,5 litre, sur une période de lactation de 180 jours. L’étude indique qu’en 2006 (date de publication de l’enquête), la production traditionnelle de lait constitue l’essentiel de la production nationale.

L’étude indique par ailleurs que la production moderne représente moins de 2% de la production nationale, avec 2 mille tonne par a,n. Les chiffres officiels au ministère de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia) indiquent que, entre 2011 et 2016, la production de lait a connu une augmentation de près de 70 000 tonnes. Elle est passée de 109 000 tonnes à 172 000 tonnes.

En 2017, le Cameroun a pu produire 239 000 tonnes de lait, avec une progression moyenne de 7% par an depuis 1994. Cette quantité de production laitière stagne jusqu’à présent.

Une étude du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) précise que, 778 millions de tonnes de lait sont produites chaque année dans lé monde. 83% de cette production provient des vaches laitières, 13% de la bufflonne, 3,6% des petits ruminants et 0,4% de la chamelle.

Source: l’Economie

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles