fbpx

Cameroun Actuel

Élection de Philemon Yang à la présidence de l’Assemblée générale de l’ONU : le silence de Paul Biya interroge

Trois jours se sont écoulés depuis l’élection de l’ancien Premier ministre Philemon Yang à la présidence de l’Assemblée générale des Nations Unies (UNGA), mais le président Paul Biya reste étonnamment silencieux alors que les dirigeants et les entités diplomatiques félicitent Yang.

Ce silence inhabituel soulève des questions sur l’éventuelle désengagement de Biya des événements actuels ou son indifférence.

Par le passé, le président Biya aurait rapidement félicité Yang pour un tel accomplissement prestigieux. Yang, rappelons-le, n’est pas un inconnu pour les Camerounais. Il est l’actuel Grand Chancelier des Ordres Nationaux et a été chef du gouvernement jusqu’en 2019.

De plus, il est très probable que la candidature de Yang à la présidence de l’UNGA ait bénéficié du soutien implicite de Biya. Malgré cela, Biya n’a pas encore fait de déclaration publique concernant l’élection de Yang.

La seule communication officielle du Cameroun à propos de ce nouveau rôle de Yang est venue du ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella.

Dans une photo de famille mettant en scène le ministre Mbella Mbella, Philemon Yang et l’ambassadeur africain auprès de l’ONU, le ministère des Relations extérieures a déclaré :

« Le ministre des Relations extérieures, M. Mbella Mbella, a offert ce 7 juin 2024 à New York, au nom du chef de l’État, S.E. Paul Biya, une réception en l’honneur de la communauté diplomatique et de la diaspora locale, à l’occasion de l’élection de M. Philemon Yang au poste de président de la 79e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. »

Hormis cette déclaration, les seules félicitations publiques d’un officiel camerounais sont venues du ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Joseph Le, qui a posté sur X (anciennement Twitter) :

« Mes chaleureuses félicitations à M. Philemon Yang, notre compatriote et nouveau président de la 79e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Résultats de la forte détermination et de l’implication du président de la République, Son Excellence Paul Biya », a déclaré le ministre Le.

Bien que Joseph Le ait reconnu le rôle de Biya dans le succès de Yang, Biya lui-même est resté silencieux.

Cette absence de message de félicitations est notable, surtout lorsque des pays comme la France, les États-Unis et l’Espagne ont déjà exprimé leurs félicitations.

L’élection de Philemon Yang est historique. Il est le premier Camerounais à présider l’UNGA. La présidence de l’UNGA est une position tournante, et à partir du 22 septembre 2024, ce sera au tour du Cameroun de diriger.

L’Afrique n’a vu que sept autres pays—dont le Ghana, le Nigeria et l’Algérie—occuper ce rôle prestigieux.

Le silence du président Biya contraste fortement avec les accolades internationales reçues par Yang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi