fbpx

Cameroun Actuel

Deux musées fribourgeois emblématiques fêtent leur bicentenaire

Le Musée d’histoire naturelle (MHNF) et le Musée d’art et d’histoire (MAHF) de Fribourg fêtent cette année leur bicentenaire. Chaque institution a développé sa propre exposition pour marquer l’anniversaire, mais des événements partagés reflètent leur histoire commune.

En faisant don de sa vaste collection à l’Etat de Fribourg, le chanoine Charles-Aloyse Fontaine n’a pas seulement été le fondateur du Musée d’art et d’histoire (MAHF), mais également du Musée d’histoire naturelle (MHNF). Les deux musées cantonaux ont ainsi pris racine en 1824.

Les institutions ont d’abord été hébergées au même endroit, dans les locaux de l’actuel Collège St-Michel, qui a alors abrité le premier musée fribourgeois. En 1849, les deux musées ont été séparés, a indiqué il y a quelques jours le MHNF en revenant sur sa riche histoire.

Exposition du MHNF

Pour célébrer le bicentenaire du MHNF, 100 personnes ont posé avec leur objet coup de c½ur des collections du musée et raconté pourquoi cet objet était important à leurs yeux. A travers des photographies originales et des textes rédigés sur la base d’interviews, le public découvre 100 témoignages qui reflètent ce qui en fait l’essence.

Les portraits de ces personnes, avec leur objet favori et les souvenirs qu’elles y associent, sont à découvrir dans l’exposition « 100+100, 200 ans d’histoire en 100 duos inédits » ainsi que dans un livre du même nom. Le MHNF accueille en moyenne 65’000 visiteurs par an, ce qui en fait un des musées les plus fréquentés de Suisse.

L’exposition retraçant la rencontre des collections scientifiques avec les personnes pour qui elles comptent s’est ouverte le 17 mai et durera jusqu’au 9 février 2025. Le MHNF a traversé les époques et s’apprête à profiter dès 2028 d’un nouvel écrin, suite à l’aval donné par le peuple en juin dernier d’un crédit de 65,5 millions.

Exposition du MAHF

Pour sa part, l’exposition du MAHF s’intitule « Le Musée qui ne voulait pas mourir ». Du 17 mai au 22 septembre prochain, elle interroge la notion de mémoire et le rapport de la population aux objets et aux oeuvres d’art, ainsi qu’à leur contextualisation. L’événement propose aussi un reflet du riche patrimoine fribourgeois.

« Le musée offre un espace calme, propice à l’introspection et à la réflexion ». Il permet de prendre du recul par rapport à la vie quotidienne, estiment les organisateurs. « C’est en même temps, aussi, un lieu…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi