Camerounactuel

Culture française. Le départ brutal de Sandrine Treiner

Elle est accusée depuis des mois d’abus moral et de comportement toxique envers ses employés. Hier, la directrice de France Culture, Sandrine Treiner, a démissionné de son poste. Dans un mail interne repris par Le Monde et Libération, la directrice de France Culture, Sandrine Treiner, expliquait à ses équipes : « C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai choisi de vous écrire. Les derniers mois ont été compliqués. Pour notre collectif et pour France Culture que j’aime tant, je veux mettre fin à ce moment difficile. C’est pourquoi, en accord avec la direction générale, j’ai décidé de quitter la direction de France Culture”.

Humiliation, harcèlement moral, salariés licenciés du jour au lendemain

Ce départ anticipé fait suite à l’enquête Libération en septembre dernier, A France Culture, un « système de violence et de soumission » par le haut, révélant une direction tyrannique et oppressive. Plusieurs salariés ont témoigné anonymement : humiliations, harcèlement moral, salariés licenciés du jour au lendemain… Radio France a lancé une enquête, menée par le cabinet Alcens. Ses conclusions devraient être publiées la semaine prochaine. Mais Sandrine Treiner a préféré faire ses valises en premier. En guise d’excuse pour le « désaccords » passé, elle aspire à « un nouvel élan » et veut mettre fin à ça « période difficile » traversé par tous. Mais les mots sont faibles au regard de ce dont on l’accuse. Dans le mail envoyé à ses équipes, elle fait le point sur son action pour France Culture, dont l’audience s’est accrue. Celle-ci n’a cessé de croître au fil de sa gestion (de 2,3% de part d’audience en novembre 2021 à 3,1% de part d’audience lors de la dernière enquête médiamétrie, mi-janvier 2023), alors que la situation avec ses salariés ne cessait de se dégrader.

Dans son mail, elle tente de se justifier : « Tout est plus dangereux pour les femmes. J’en ai moi-même payé le prix dans le passé. Pour les femmes en charge, d’une manière spéciale. Nous sommes ici soumis à des injonctions contradictoires, largement soumises à des représentations sociales bien établies auxquelles parfois nous avons encore du mal à répondre et que parfois malheureusement nous contribuons à entretenir.« .

Reste à savoir qui reprendra les rênes de la station publique. Le nom de Marc Voinchet, directeur de France Musique, commence à circuler.

Grb2

Toutes les actualités du site n’expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d’un éditeur humain.

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi