Camerounactuel

Crise énergétique : bientôt un centrale photovoltaïque à l’Extrême-Nord

Le sujet a récemment fait l’objet d’un échange entre le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie et le secrétaire général de la Chambre de commerce Italie-Cameroun.

Comme la plupart des régions du Cameroun, la région de l’Extrême-Nord est confrontée à une crise énergétique. Dans sa vision de développement du secteur de l’électricité à l’horizon 2035, les pouvoirs publics ont pris des mesures nécessaires pour résorber le déficit. Aussi, dans la panoplie desdites mesures, figure la mise

en place de plusieurs projets qui permettront de rendre plus performant le secteur énergétique, notamment dans la région de l’Extrême-Nord où naîtra bientôt une centrale photovoltaïque. Le sujet était au centre des échanges entre le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba et le secrétaire général de la Chambre de commerce Italie- Cameroun, Simon Pierre Ntomb, le 20 janvier.

Simon Pierre Ntomb, reçu en audience par le Minee, était venu effectivement parler d’un projet pilote intégré à diverses déclinaisons, notamment énergétique, agropastoral, transformation agroalimentaire.

« Nous sommes venus rencontrer le Minee parce que c’est le département minis té rie/ qui a la compétence sur ce projet de construction d’une centrale photovoltaïque », a expliqué à la presse, l’hôte du Minee au terme de l’audience.

Réduction de la pauvreté

Pour l’heure les partenaires financiers sont déjà mobilisés. À la suite de cet échange, apprend-on, il est question de travailler avec les techniciens du ministère de l’Eau et de l’Énergie pour voir comment mieux structurer ce projet pour que sa réalisation soit facilitée.

Le ministre Gaston Eloundou Essomba a prescrit une meilleure structuration du projet, la définition des cibles, des activités à mener pour une meilleure intervention de son département ministériel. Le projet aura forcément un impact considérable dans l’amélioration des conditions de vie des populations.

Sur le plan social par exemple, l’accès accru à l’électricité et l’amélioration de la fiabilité de l’approvisionnement aideront de manière significative les ménages bénéficiaires.

Le projet permettra également l’amélioration des soins de santé du moment où les infrastructures hospitalières recevront l’électricité nécessaire pour maintenir la réfrigération des vaccins et assurer le fonctionnement d’équipements pouvant sauver des vies. Et sur le plan économique, le projet permettra une réduction de la pauvreté, la résilience et la croissance de l’emploi.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi