fbpx

Cameroun Actuel

Crise au sein des Lions Indomptables : la Députée Nourane Foster critique la confiscation du matériel d’entraînement

Nourane Foster

La députée Nourane Foster, issue du Parti camerounais pour la réconciliation nationale, a réagi vivement à la récente confiscation du matériel d’entraînement des Lions Indomptables, exacerbant la crise entre la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) et le ministère des Sports et de l’Éducation physique.

Lundi dernier, en réaction à l’annulation de la séance d’entraînement des joueurs convoqués pour les matchs des 08 et 11 juin prochains en raison de l’absence d’équipements, Nourane Foster a publié deux messages sur les réseaux sociaux, suscitant des critiques.

Dans son premier post, la députée a exprimé son indignation face à cette situation inhabituelle : « Ils s’entraînent sans habits. La première sélection au monde depuis la nuit des temps à s’entraîner sans équipements ». Son second message, formulé sous forme de conclusion, a condamné les actions de la FECAFOOT : « Même s’il y a quel problème, il ne faut pas confisquer le ballon ni les maillots ».

Ces publications ont rapidement provoqué des réactions variées parmi les internautes. Certains ont critiqué la députée pour son manque de réactivité antérieure face à la crise, soulignant son rôle législatif et sa responsabilité de suivre l’application des lois. « Venant d’une élue du peuple, je pleure notre génération. Vous êtes à l’Assemblée nationale pour voter les lois et suivre régulièrement l’application de celles-ci. Qui vous donne même la permission de parler de tout sans réserve ? Vous devez porter votre écharpe et vous rendre à l’hôtel Hilton pour jouer un rôle majeur afin de trouver une solution et en rappelant surtout l’importance des textes », a écrit un internaute sur Facebook.

La Fédération camerounaise de football a également réagi aux incidents survenus lors du rassemblement des Lions à l’hôtel Hilton le 02 juin. Dans une communication officielle, la FECAFOOT a dénoncé les « faits suffisamment graves » impliquant l’entraîneur Marc Brys, le ministère des Sports et les Forces de maintien de l’ordre, tout en prenant acte de son exclusion de la préparation des rencontres des 08 et 11 juin 2024.

La situation actuelle met en lumière les tensions persistantes et la nécessité d’une intervention urgente pour résoudre ce conflit qui perturbe non seulement le football camerounais mais aussi l’image de la nation à l’international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi