Camerounactuel

Covid-19 : l’Etat du Cameroun a déboursé 700 millions de FCFA pour le retour au pays de 139 camerounais bloqués à Dubaï

Ces compatriotes ont regagné le berceau de nos ancêtres le samedi 09 mai 2020. Ils sont arrivés à bord d’un vol de la compagnie  Ethiopian Airlines.

C’est désormais un fait. Les camerounais bloqués aux Emirats Arabes Unis depuis la fermeture des frontières camerounaises avec la crise du coronavirus sont désormais de retour au pays. Depuis la semaine dernière, Paul Biya le président de la République a instruit un plan de rapatriement spécial. Le samedi 9 mai 2020, la première phase de cette opération a lieu.

Ce sont au total 139 compatriotes en provenance de Dubaï,  qui ont foulé le sol du triangle national. Par la suite, ceux-ci sont mis en isolement où ils vont être observés pendant 14 jours, question de savoir si oui ou non ceux-ci sont testés positives au coronavirus. De source digne de foi, ce rapatriement des camerounais de Dubai a coûté à l’Etat du Cameroun la somme de 700 millions de FCFA.

Nsimalen

Ce rapatriement est la suite d’un processus qui va grandissant. Un fax du ministre des Relations extérieures,  informe que les vols spéciaux sont programmés, jusqu’au 11 mai. Cette démarche salvatrice concerne les Camerounais bloqués à Abidjan, Dakar, Tunis, Kinshasa, Libreville, Bangui, Washington, Brasilia, Paris, Djeddah, Dubaï, Abuja, Ottawa et Pretoria.

De manière précise, la compagnie Ethiopian Airlines a  effectué le 8 mai 2020 un vol entre Dakar, Abuja, Cotonou puis Nsimalen à Yaoundé. Le lendemain, elle ralliera Johannesburg et Dubaï pour Yaoundé. D’autres vols partiront des aéroports de Toronto au Canada, de Washington aux Etats-Unis d’Amérique et de Paris en France. Pour cette opération, des sources au Minrex parlent de près de 2000 Camerounais qui en seront bénéficiaires. Le ministre Mbella Mbella a demandé aux chefs de mission diplomatique du Cameroun dans ces pays de «respecter les critères d’éligibilité communiqués par le Premier ministre, chef du gouvernement ».

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles