Camerounactuel

Covid 19: le Sénat offre 100 millions de F pour combattre cette pandémie

Samedi, lors de la plénière de clôture des travaux de la première session ordinaire de l’année législative 2020, le président de la chambre, Marcel Niât Njifenji a appelé à plus de solidarité.

100 millions de F. C’est le montant offert par le Sénat et les sénateurs pour barrer la route au Covid-19. l’annonce a été faite samedi, au Palais des Congrès de Yaoundé, au cours de la cérémonie de clôture de la première session ordinaire de l’année législative 2020 de cette chambre du Parlement.

En contribuant chacun à hauteur de 500 000 F, ces parlementaires contribuent au Fonds de solidarité créé le chef de l’Etat, Paul Biya, et dédié à la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus. Initiative suivie par des compatriotes sensibles à la cause.

Au cours nombre de ces assises, le président du Sénat, Marcel Niât Njifenji, a invité les Camerounais de tous bords à transcender leurs clivages idéologiques et à taire leurs querelles politiques pour faire chorus derrière le président de la République et barrer la route au Covid-19.

Une pandémie « qui endeuille de nombreuses familles chez nous et dans le monde. Nous devons convoquer notre sens de responsabilités pour faire face, tous ensemble, à cette terrible épreuve », a-t-il conclu.

Pour davantage d’efficacité, le président de cette institution a exhorté ses pairs à continuer le combat au niveau régional et au niveau des familles, à travers des actions de sensibilisation et de prévention. Il a enfin tendu la main aux autres Camerounais, les invitant à plus de générosité. L’objectif étant de « retrouver une vie normale ».

Un désir partagé par la Communauté internationale à travers son geste de solidarité. En effet, le président du Sénat a rappelé que les pays membres du G20 se sont engagés pour six mois reconductibles, pour un moratoire sur le remboursement de la dette de certains pays en voie de développement, dont le Cameroun fragilisés par la pandémie.

Après avoir indiqué le contexte particulièrement difficile pendant lequel cette session s’est déroulée, Marcel Niât Njifenji n’a pas manqué de faire le bilan des activités menées par sa chambre notamment les multiples réunions de la conférence des présidents et les travaux en commissions.

Sur les quatre lois adoptées, il a insisté sur la loi autorisant le président de la République à ratifier le Traité révisé instituant la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac).

Pour lui, ce regroupement interétatique « augure des lendemains meilleurs en matière d’intégration régionale ». Il a aussi évoqué la loi régissant l’activité postale au Cameroun, qui ambitionne de mieux organiser et réguler cette activité afin qu’elle contribue de manière probante à l’économie nationale.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles