Camerounactuel

Comment quelqu’un peut-il espionner vos conversations WhatsApp ?

Application du groupe Meta, WhatsApp est une plateforme de messagerie instantanée très populaire qui draine déjà plus de 2 milliards d’utilisateurs. Bien que la plupart de ses fonctionnalités soient très utiles au quotidien, elle n’en reste pas moins infaillible et victime de multiples dérives. Parmi elles, l’espionnage reste l’un des inconvénients majeurs. Certaines personnes malveillantes profitent justement des failles de l’application pour espionner les conversations des autres.

Vous le savez sûrement, personne n’est à l’abri des pirates ou des intrusions indiscrètes sur WhatsApp. Pour protéger vos informations précieuses, vous devez vous prémunir contre toutes ces tentatives malveillantes et empêcher des tiers d’espionner vos conversations. Pour ce faire, il serait bon justement de connaître les méthodes d’espionnage les plus courantes.

Ouvrir l’application WhatsApp

WhatsApp Web – Source : spm

Avertissement : l’espionnage est illégal !

Avant toute chose, même si cela va de soi, il convient de rappeler que le fait d’espionner les conversations d’autrui sur WhatsApp ou ailleurs est totalement illégal.  D’ailleurs, il faut le souligner, les peines sont plus lourdes lorsque les faits ont été commis par le conjoint ou par une personne qui a entretenu une relation affective avec la victime même si elles ne vivaient pas ensemble.

D’un autre côté, il faut savoir que l’espionnage sur WhatsApp est pris très au sérieux par la maison mère Meta. Pour remédier au problème, les ingénieurs ont introduit un cryptage de bout en bout dans les chats, empêchant les utilisateurs d’accéder au contenu des messages. Malheureusement, ces méthodes ont été contournées et certaines astuces permettent encore gratuitement de pirater les comptes des utilisateurs.

Sur le viseur, WhatsApp Web fait l’objet de nombreuses controverses en raison de ses failles de sécurité qui permettent aux personnes malveillantes d’accéder facilement au contenu des conversations. C’est effectivement le mode le plus populaire pour espionner les chats dans l’application. Sur l’ordinateur, via WhatsApp web, il suffit de se connecter sur le compte de la personne à espionner pour accéder à toutes ses conversations, messages et fichiers partagés.

Malheureusement, WhatsApp n’envoie une notification mobile que lorsque vous vous connectez pour la première fois. Par conséquent, si un pirate veut supprimer la notification, vous ne saurez jamais s’il lit vos messages.

Comment ne pas en être victime ? Tout d’abord, restez sur vos gardes et pensez à toujours fermer votre session pour éviter que quelqu’un ne vous espionne. Assurez-vous également de vérifier quels appareils sont connectés. Si vous voyez qu’un ordinateur suspect est connecté sans votre autorisation, appuyez dessus pour vous déconnecter et supprimer l’accès à tous vos messages privés.

C’est une technique d’espionnage très complexe, mais pas impossible. Il existe d’ailleurs des outils et des logiciels spécifiques qui permettent de décrypter les packages de sauvegarde et d’accéder librement à leur contenu. Evidemment, seuls les spécialistes dans ce domaine peuvent vous espionner de la sorte.

Comment ne pas en être victime ? Tenez compte du fait qu’il y a quelques années, les sauvegardes de WhatsApp étaient stockées dans Google Drive. Pour accéder aux copies, le pirate devra donc disposer du code de connexion envoyé par SMS. Mais, la bonne nouvelle, c’est que l’application a la possibilité maintenant de crypter les copies de bout en bout afin que personne, pas même la plateforme Meta elle-même, n’ait accès à son contenu.

Ecrire un message sur WhatsApp

Conversation WhatsApp – Source : spm

Il existe encore diverses applications d’espionnage complexes, mais accessibles à tous. Car, même si l’espionnage est illégal, vous pouvez accéder à ces logiciels gratuitement. Ce qui est dangereux et alarmant, c’est qu’ils offrent même un accès complet au contenu de l’appareil, aux journaux d’appels, aux chats, aux discussions de groupe et aux fichiers multimédia via WhatsApp. Il est nécessaire et important de mentionner qu’un bon nombre de ces applications remplissent non seulement leur fonction, mais peuvent même présenter un risque pour ceux qui les utilisent.

Toutefois, derrière ces applications controversées, il y a des arguments pertinents comme le contrôle parental notamment. Ainsi, « mSpy » ou encore « KidsGuard » séduisent de plus en plus de parents qui se sentent rassurés de pouvoir surveiller et protéger leurs enfants. Sauf que, bien entendu, certains en profitent pour les détourner et les utiliser à des fins moins bienveillantes.

Ces étapes vous permettront de protéger votre compte WhatsApp contre les espions :

1 – Utilisez un mot de passe fort et unique pour votre compte WhatsApp.

Assurez-vous que ce n’est pas le même que celui que vous utilisez pour d’autres comptes. (Vous pouvez aussi choisir l’authentification

2 – Activez l’authentification à deux facteurs.

Cela va ajouter une couche de sécurité supplémentaire, en exigeant un code de vérification à deux étapes pour vous connecter à votre compte depuis un nouvel appareil.

3 – Soyez vigilant des pièges d’hameçonnage.

Ne cliquez jamais sur des liens douteux ou des pièces jointes dans des messages qui vous paraissent suspects, c’est le moyen préféré des espions de voler vos informations.

4 – Gardez votre téléphone à jour.

Les mises à jour de sécurité corrigent souvent des vulnérabilités qui qui sont utilisées par les espions.

5 – Utilisez une application de sécurité pour protéger votre téléphone contre les logiciels malveillants et les virus.

6 – N’utilisez pas des réseaux WiFi publics non sécurisés pour accéder à votre compte WhatsApp.

Préférez un réseau privé ou un réseau mobile sécurisé.

7 – Utilisez les options de confidentialité de WhatsApp pour limiter qui peut vous contacter et qui peut voir vos informations de profil.

8 – N’oubliez pas de vous déconnecter de votre compte WhatsApp sur des appareils qui ne vous appartiennent pas.

9 – Activez le verrouillage de l’écran puis ajoutez l’option de connexion au compte WhatsApp avec une empreinte ou avec la reconnaissance faciale.

10 – Vérifiez sur votre téléphone si vous n’avez pas d’application espion

Santé Plus Mag

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi