Camerounactuel

Championnat local : comment améliorer les conditions de vie des footballeurs

Le siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) mardi dernier, Samuel Eto’o et plusieurs parties ont mené des pourparlers afin que les joueurs professionnels entament la saison 2021-2022 dans des conditions favorables.

Gérémie Sorel Njitap, Le président du Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), Pascal Abunde, président de l’Association des clubs d’élites du Cameroun (Acec), Awa Thomas, président de l’Association nationale des promoteurs et présidents des clubs de football (Anppcf),et de Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football, ont organisé une assise pour prendre plusieurs résolutions qui amélioreront les conditions des joueurs professionnels au Cameroun.

Au terme de la réunion entre ces différentes entités, il en ressort que le salaire minimum est fixé à 100 000 Fcfa pour le joueur de la Ligue let de la Guinness super league, et 50 000 Fcfa pour le joueur de la Ligue 2 pour la saison 2021-2022. Quant au salaire des encadreurs, il sera déterminé par une convention paritaire.

L’autre résolution pour mener à bien le déroulement du championnat local est la souscription d’une police d’assurance par les clubs pour couvrir les dommages subis par les joueurs et encadreurs pendant les entraînements et les déplacements, et par la Fécafoot pour couvrir les dommages pendant les matchs de championnat.

Chaque club doit produire un compte d’emploi appuyé de justificatifs à partir de la deuxième tranche des subventions versées par la Fécafoot. L’immatriculation de chaque club de son personnel à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) doit être effective…

« C’est un vent nouveau qui souffie sur ie footbail camerounais sous le leadership du nouveau président de la Fécafoot. Nous souhaitons qu’à chaque fois, toutes (es parties prenantes soient réunies avant ta prise de toutes décisions pour le développement du football. Nous avons échangé avec les clubs. Nous avons échangé avec les représentants des filles, et pour nous, (es résolutions qui ont été prises c’est pour le bénéfice de nos footballeurs et footballeuses pour qu’ils soient dans les conditions à donner le meilleur d’eux-mêmes. Je profite de l’occasion pour inviter tous ceux qui traînent encore le pas de se joindre à la nouvelle dynamique que le président de la Fécafoot met sur pied progressivement pour que le football retrouve ses lettres de noblesse », affirme Gérémie Njitap.

Initiative

Pour Awa Thomas, les footballeuses n’auront plus à souffrir pour joindre les deux bouts. « Je crois que la joueuse professionnelle lambda aura enfin du nécessaire pour sa prise en charge personnelle. Le président de la Fécafoot abat un travail dont on avait besoin depuis. Les mots me manquent pour exprimer ma fierté à son endroit », se réjouit le président de la l’Anppff. Reste plus qu’à attendre que d’autres résolutions pour redorer le blason du football camerounais soient prises et que l’actuel président de la Fécafoot tienne à ses multiples promesses (de campagne).

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Lire aussi

No Content Available