fbpx

Cameroun Actuel

CAN en Côte d’Ivoire : Sabaly ou Diatta, le dilemme d’Aliou Cissé pour l’arrière droit

Alors que le Sénégal se prépare pour la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire, une interrogation subsiste dans l’esprit d’Aliou Cissé : qui sera titulaire à l’arrière droit de la défense sénégalaise entre Youssouf Sabaly et Krépin Diatta ?

Vainqueur de la précédente CAN, le Sénégal aborde ce tournoi avec un groupe remanié et des défis tactiques à relever. L’un de ces défis réside dans le choix entre deux profils distincts pour le poste d’arrière droit.

L’ancien entraîneur du Stade de Mbour, Coach Vieux Ba, offre son analyse : « Dans une défense à 4, Sabaly devrait être le premier choix de Cissé malgré ses pépins physiques. Par contre, dans une défense à trois, Krépin serait un meilleur choix au poste de piston droit au vu de son profil plus flexible et polyvalent. »

Bien que Diatta ait été formé au poste de milieu de terrain offensif et ait montré ses capacités en tant que piston au Club Bruges, son adaptation au rôle d’arrière latéral reste en cours. Vieux Ba souligne : « Étant novice à ce poste, Krépin ne maîtrise pas encore toutes les habiletés d’un bon arrière latéral. »

Malgré cette évolution, Sabaly reste le favori pour le poste dans une défense à 4. Son expérience et sa constance dans les performances font de lui un élément clé pour l’équipe nationale.

Certains observateurs envisagent un schéma de jeu où Diatta pourrait être aligné pour les premiers matchs, offrant à Sabaly le temps de récupérer pleinement et de revenir potentiellement pour les rencontres ultérieures. Cependant, cette décision dépendra des conditions physiques et de la performance des deux joueurs au sein de la compétition.

La configuration de la poule C avec la Gambie, la Guinée et le Cameroun suggère une adaptation tactique nécessaire pour Aliou Cissé. Les certitudes offertes par le 4-3-3 favorisent Sabaly, reconnu pour sa fiabilité défensive et sa contribution aux actions offensives de l’équipe.

Le dilemme entre Sabaly et Diatta persiste, et la décision finale d’Aliou Cissé pourrait jouer un rôle crucial dans la performance globale de l’équipe sénégalaise lors de cette compétition continentale très attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi