Camerounactuel

Cameroun/Massacre de Ngarbuh : l’Union Européenne prend acte du rapport d’enquêtes prescrit par Paul Biya

La mission diplomatique de l’Union Européenne au Cameroun se félicite du fait que les coupables de ce drame seront punis conformément aux lois et règlements en vigueur.

Le 22 avril 2020 par un tweet suite à la divulgation 24 heures plus tôt, du rapport d’enquête du Chef de l’Etat sur la tuerie de Ngarbuh, la délégation de l’Union Européenne a s’est félicité de la démarche entreprise par le Chef de l’Etat dans cette affaire.

Heureux dénouement

«Aucun crime ne peut demeurer impuni et le rôle de l’Etat est de veiller à sanctionner toutes les formes de violation des droits de l’Homme commises sur son territoire, quel qu’en soient les auteurs», a twitté la mission diplomatique de l’UE.
La délégation de l’UE partage et l’Ambassades USA à Yaoundé sont du même avis

Une position partagée un peu plus tôt, par l’Ambassade des Etats-Unis à Yaoundé. Cette représentation diplomatique qui a également fait savoir, à travers un tweet, son satisfecit suite à la publication des conclusions de l’enquête.

Pour mémoire ladite enquête a révélé que 3 femmes et 10 enfants avaient été tués par des militaires et des membres d’un comité de vigilance au cours d’accrochages violents avec les combattants séparatistes dans la nuit du 13 au 14 février dernier dans la localité de Ngarbuh, département du Donga Mantum et région du Nord-Ouest. Pour dissimuler leur bavure, les militaires et gendarmes avaient ensuite incendié le village avant de produire un rapport biaisé à la hiérarchie militaire sur lequel s’était fondé le gouvernement pour présenter les faits.

Face à la justice

Les trois hommes en tenue, auteurs de ce massacre, ont été mis aux arrêts. Leur chef, le commandant du 52è BIM (Bataillon d’Infanterie Motorisée) lui, fait l’objet d’une procédure disciplinaire. Quant aux civils qui les ont accompagnés, ils sont activement recherchés selon le communiqué publiés le 21 avril par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles