Camerounactuel

Cameroun : « l’équilibre régional pose plus de problème qu’il n’en résous »

Me Emmanuel Simh, 3e vice-président du Mrc.

« Dans une République, je pense que c’est d’abord la compétence des individus qui doit prévaloir pour occuper des postes. Pour des raisons qui peuvent être justifiées lorsqu’une région ou des régions sont sous scolarisées ou en retard, on a pu com- prendre qu’on mette l’équilibre régional. Mais la question est de savoir si on vivra de ce régime d’équilibre régional ? Dans les domaines comme l’armée, l’administration, je peux comprendre qu’il y ait tous les camerounais.

Parce que pour y être, il n’y a pas de qualification spéciale pour les faire. Mais je suis étonné que même dans des domaines pointus comme l’ingénierie, la médecine, on y applique le même équilibre régional. Je trouve cela démentiel.

Car je pense que dans ces domaines là au- moins, on ne doit prendre que les meilleurs et se dire que les meilleurs vont travailler uniquement dans l’intérêt du Cameroun. Ce qu’il faut donc faire de façon sérieuse, c’est de donner la chance à toutes les régions du Cameroun, d’avoir le même niveau d’éducation, d’infrastructures aux niveaux scolaire et universitaire parce qu’il y a des gens extrêmement brillant dans tous les villages.

L’équilibre régional est un plâtrage qui peut servir mais on voit aujourd’hui qu’il pose plus de problème qu’il n’en résous au finish. Je prends un cas à l’Extrême-nord. On vous dit qu’on prend des gens mais vous vous rendez compte que ces enfants viennent d’une même famille ou d’un même père parfois.

La Sodecoton est une société d’État qui est située dans le septentrion. J’ai pu comprendre que la plupart des jeunes originaires du Sud, n’y vont pas parce que quand on affecte un camerounais du Sud à Maroua, il dit que c’est une affectation sanction. Mais non, arrêtons ça ! Quand on est fonctionnaire ou contractuel d’administration, il faut qu’on comprenne qu’on est appelé à servir partout dans son pays.

Il semble donc que c’est pour ça qu’il y a beaucoup plus d’employés originaires du Septentrion à la Sodecoton. Par contre, il faut que cette note du Sgpr ne se limite pas là. Qu’il aille plus loin. Qu’il aille donc auditer partout. Il le fait à la Sodecoton, ça me semble une mauvaise manière de faire. Il faut qu’il s’assure que, dans toutes les structures étatiques, l’équilibre régional est bel et bien respecté. S’il le fait pour la Sodecoton seule, nos frères originaires du septentrion ont des raisons de s’inquiéter et de se poser des questions ».

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles