Camerounactuel

Cameroun : le gouvernement augmente de 15,8% le prix du super et de 31,11% le gasoil

Le Cameroun n’a pas attendu longtemps pour mettre en œuvre les promesses faites au Fonds monétaire international (Fmi) lors des consultations organisées dans le cadre de  la troisième revue du Programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC).

Après avoir reconnu lors de celles-ci qu’il était urgent de réduire les subventions aux produits pétroliers afin de créer un espace budgétaire pour financer les investissements productifs, le gouvernement a procédé mardi 31 janvier 2023 à un réajustement haussier des prix des carburants à la pompe. Ainsi, dès ce 1er  février 2023, le prix du litre de super passe de 630 FCFA à 730 FCFA, soit une augmentation de 100 FCFA.

Quant au gasoil, il va désormais coûter 720 FCFA le litre, contre 545 FCFA il y a encore quelques jours. Ce qui correspond à une augmentation de 175 FCFA. Les aménagements opérés par le gouvernement concernent également le pétrole vendu par la Société camerounaise des dépôts pétroliers (Scdp) aux industries dont le prix a été fixé 560,19 FCFA par litre.

La proportion de hausse ainsi entérinée est quasiment similaire aux suggestions faites par le FMI en juin 2022 lors de la seconde revue du programme économique et financier qu’il mène avec les autorités locales. L’institution de Bretton Woods avait alors proposé 5 scénarios dont le 3e suggérait une hausse de 21% des prix du Carburant à la pompe.

Dans ce cas de figure l’incidence sur les prix devait s’établir ainsi qu’il suit: 764, 697 et 424 francs CFA le litre pour le super, le gasoil et le pétrole lampant respectivement. Toutefois, Bien que convaincu de la nécessité de réduire, voire de supprimer les subventions des carburants, le FMI a par la même occasion soumis aux autorités camerounaises une hausse de prix différenciée avec une augmentation (ou un maintien au même niveau) du prix du pétrole lampant à un taux beaucoup plus faible que pour d’autres combustibles tels que le super et le diesel, ainsi que des transferts monétaires.

Le gouvernement n’est pas resté sourd à cette proposition. «Le prix du pétrole lampant demeure à 350 FCFA par litre à la pompe ; le prix du gaz domestique sur le marché reste gelé au niveau actuel (6500 FCFA)», lit-on dans le communiqué publié par Séraphin Magloire Fouda, le secrétaire général des services du Premier ministre.

Dans le même temps, afin de soutenir le pouvoir d’achat des camerounais, la rémunération des agents publics va également connaître une revalorisation de 5,2%. Quant au salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig)  le gouvernement souhaite qu’il passe de 36 270 FCFA à 41 875 FCFA. Ce réajustement marginal qui ne correspond pas aux aspirations des organisations syndicales qui militent pour un smig à 100 000 FCFA, sera bientot débattu lors d’une séance de travail de la commission consultative du travail, a promis le gouvernement.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien