Camerounactuel

Cameroun : 7 présumés malfrats spécialistes des cambriolages arrêtés à Santchou

Ils sont accusés d’être les auteurs des multiples cambriolages enregistrés ces derniers temps, dans cette ville du Département de la Menoua.

Le commissariat de sécurité publique de Santchou vient de mettre le grappin sur 7 individus. Il s’agit de Girres Dongmo (20 ans) ; Stève Mboué Agnoh (20 ans) ; Joseph Nzock Eboudou alias ‘’Essence’’ (28 ans) ; John Nfokoh (22 ans) ; Florian Tedonfack (32 ans) ; Atemkeng Lekeulem Seguy (50 ans) et de Djoufack Jordan (18 ans).

Leur traque fait en effet suite aux multiples plaintes déposées au commissariat de police de cette ville du Département de la Menoua, portant sur les cambriolages de boutiques et magasins, notamment au marché de Santchou et dans le village Nteingué. « Quand nous avons été saisis, nous n’avons pas attendu avant d’entamer des investigations criminelles. C’est une opération de grosse envergure que nous avons menée qui a conduit au résultat obtenu.

Nous avons arrêté plus de 12 individus. Après le triage, nous avons établi les responsabilités de 7 d’entre eux que nous avons gardés », renseigne le commissaire de police Conard Ngoundo Dalle, commissaire de sécurité publique de Santchou.

« Nous avons également saisi la hache qu’ils utilisaient pour casser ces boutiques et magasins des armes blanches qu’ils utilisaient pour sécuriser l’environnement dans lequel ils agissaient. Avec ces armes blanches, certains d’entre eux agressaient de manière isolée, les paisibles citoyens. Nous les avons surpris en pleine détention et consommation de cannabis. Nous avons aussi surpris des motos qu’ils utilisaient pour transporter leur butin », précise-t-il.

Selon la même source, ces présumés malfrats avaient un mode opératoire consistant à attendre dans la pénombre, à se regrouper et à quadriller la boutique ciblée. Ensuite, ils y entraient par effraction et se servaient à leur guise. Les objets volés étaient transportés à l’aide de motos et dissimulés pendant une courte période avant d’être écoulés sur le marché. Leur sale besogne apprend-on, était facilitée par les coupures intempestives du courant électrique dont est victime cette localité.

Le sous-préfet de Santchou salue ce nouveau coup de filet du commissaire de police Conard Ngoundo Dalle et de ses hommes. De même l’autorité administrative appelle à une meilleure collaboration des populations pour mettre hors d’état de nuire ceux-là qui ont décidé de perturber la tranquillité de paisibles citoyens.

Ces présumés malfrats ont été mis à la disposition des autorités judiciaires qui se chargeront d’établir de manière claire, leur culpabilité ou pas.

Mimi Mefo Info

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi