fbpx

Cameroun Actuel

Calixthe Beyala : « la suspension de la FIFA n’aura aucun impact sur le développement du Cameroun »

Calixthe Beyala

Alors qu’une éventuelle suspension de la FIFA plane sur le Cameroun, l’écrivaine Calixthe Beyala a minimisé l’impact du football sur le développement d’un pays. Dans une publication sur les réseaux sociaux, Beyala a affirmé que d’autres nations ont survécu à des suspensions similaires sans subir de conséquences majeures.

« Le Brésil comme le Nigéria ont été suspendus par la FIFA, ces pays sont debout ; la FIFA peut suspendre le Cameroun, peu importe, le football n’a jamais développé un pays, c’est une distraction », a-t-elle écrit, soulignant l’importance de se concentrer sur d’autres aspects du développement national.

Calixthe Beyala a également suggéré que cette suspension pourrait offrir une opportunité de réformer le secteur footballistique du pays. « D’ailleurs, cette suspension, si elle advenait, permettrait au Cameroun de faire le propre dans la tanière si sale. Non, on ne peut pas prendre un état souverain en otage, sorry pour ces malheureuses tentatives », a-t-elle ajouté.

Les propos de l’écrivaine ont suscité diverses réactions sur les réseaux sociaux, certains soutenant sa position tandis que d’autres estiment que le football joue un rôle significatif dans la cohésion sociale et l’image internationale du Cameroun.

La possibilité d’une suspension de la FIFA découle des tensions et des conflits internes au sein de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), une situation qui a attiré l’attention de l’instance dirigeante mondiale du football. Les observateurs attendent de voir comment la situation évoluera et quel sera l’impact sur le sport national.

En attendant, Calixthe Beyala continue de défendre l’idée que le développement du Cameroun passe par des réformes profondes et une concentration sur des secteurs essentiels comme l’éducation, la santé et les infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi