fbpx

Cameroun Actuel

Augmentation de 79% des cas de rougeole en 2023 dans le monde

Le plus gros avion de transport de passagers produit en Chine est présenté pour la première fois à l’international, lors du plus grand salon aéronautique d’Asie, ouvert mardi à Singapour.

Avec son C919, Pékin souhaiterait chambouler un secteur dominé depuis des décennies par les grands constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing, tout en réduisant sa dépendance à l’égard des technologies étrangères.

Ce monocouloir est un concurrent potentiel de l’A320, l’avion le plus vendu au monde, de l’européen Airbus, et du 737 MAX de l’américain Boeing, qui se retrouve dans la tourmente après un incident en matière de sécurité.

Lors d’une présentation aux médias dimanche à Singapour, le C919 a effectué son premier vol en dehors de la Chine, arborant une livrée blanche, verte et bleu marine.

Il participera à des démonstrations de vol quotidiennes pendant les six jours du salon, et figurera parmi les appareils exposés dans un vaste centre de conventions près de l’aéroport de Changi.

Le C919 est construit par l’entreprise publique Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC), qui a également fait venir à Singapour son ARJ21, un avion régional bimoteur, plus petit et plus ancien.

L’avion C919 effectue des vols commerciaux en Chine depuis le mois de mai et a été présenté pour la première fois en dehors de la Chine continentale à Hong Kong en décembre.

La compagnie aérienne chinoise Tibet Airlines a profité du salon pour finaliser une commande de 40 appareils C919, ainsi que de 10 ARJ21.

Le groupe Henan Civil Aviation Development and Investment a en outre signé mardi un accord pour six ARJ21, configurés pour des opérations de lutte contre les incendies et des opérations médicales, a précisé la COMAC dans un communiqué, sans chiffrer les montants des deux commandes.

Selon l’analyste aéronautique Shukor Yusof, de la société de conseil Endau Analytics basée à Singapour, il lui sera difficile de trouver rapidement un acheteur du C919 parmi les grands transporteurs.

« Le +made-in-China+ est encore stigmatisé dans l’industrie aéronautique, même si la Chine est aujourd’hui leader mondial sur le marché des véhicules électriques », a-t-il déclaré à l’AFP.

« Il faudra du temps pour que le C919 soit commandé par un grand transporteur », a-t-il ajouté, même si « la question est de savoir quand, et non pas si une compagnie aérienne de premier plan achètera un avion commercial…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi