fbpx

Cameroun Actuel

Arrestation spectaculaire du président Lothin Elessa de la FECAGOLF à l’Hôtel Hilton

L’affaire des soupçons d’abus de biens associatifs, de création de comptes bancaires parallèles et d’usurpation de titre à la Fédération Camerounaise de Golf (FECAGOLF) a pris une tournure plus que sérieuse avec l’arrestation spectaculaire du président Louis Deschamps Lothin Elessa à l’Hôtel Hilton.

Après avoir été entendu et confronté aux accusations, Lothin Elessa a décidé de défier à la fois le Parquet du TGI du Mfoundi, la Direction de la Police Judiciaire et même le DGSN Mbarga Nguelé. Malgré les convocations répétées en vue de son déferrement, il a engagé un bras de fer envers les autorités judiciaires, faisant preuve de calomnies et de défiance.

Parallèlement, il a renforcé les soupçons de malversations en produisant un rapport indiquant qu’il avait prêté environ 100 millions à la Fédération sur une période de huit mois pour financer deux voyages à Abuja et en Allemagne. De plus, il aurait tenté de modifier les signatures sur le compte de la Fédération afin de le vider après avoir détourné un chèque transmis par le Yaoundé Golf Club pour l’affiliation.

Ce jeudi, Lothin Elessa avait prévu d’installer Judith Achidi, directrice générale de Camtel, que l’on soupçonne d’être intimement liée à l’un de ses proches conseillers. Etamè Massoma, président de la Commission d’Ethique du Comité Olympique, figurait également sur la liste des personnes nommées la semaine dernière que Lothin Elessa avait l’intention d’installer. Profitant de cette occasion, la police l’a arrêté en plein cérémonie.

Il passera la nuit dans les cellules de la police avant d’être présenté au procureur demain ou plus tard. Face à ces nouvelles déshonorantes entourant leur discipline, tous les clubs de golf et les administrateurs de la fédération ont demandé l’organisation d’une Assemblée Générale Extraordinaire dans 14 jours afin de clarifier la situation et d’en tirer les conséquences. Il se peut que la prison de Kondengui anticipe sur leur demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi