fbpx

Cameroun Actuel

Yverdon: nouveau projet pour le parking de la place d’Armes

La Municipalité d’Yverdon a trouvé un compromis pour le futur parking souterrain de la place d’Armes. Entre les 430 places pour les voitures de son précédent projet et les 1000 demandées par une initiative populaire, l’exécutif propose désormais 600 places.

L’annonce a été faite lundi matin par les sept membres de la Municipalité, réunie au complet devant la presse. Un événement rare mais révélateur de l’importance de cette thématique pour Yverdon, dont la vie politique est empoisonnée depuis plusieurs décennies par l’avenir de la place d’Armes.

Tour à tour, les membres de la Municipalité ont souligné que les « chamailleries » avaient assez duré et qu’il fallait « enfin » faire avancer ce dossier. L’heure est au « consensus » et à « une solution pragmatique », ont-ils répété. Le syndic Pierre Dessemontet a même salué « le courage » de ses collègues, dont certains ont dû faire « un effort important » pour arriver à cette solution de compromis.

Cela fait 60 ans que les projets échouent au sujet de la place d’Armes. En 2019, la Municipalité (alors à majorité de droite) avait lancé un projet à 1000 places, mais le canton de Vaud avait émis un préavis négatif. La nouvelle Municipalité (de gauche) avait ensuite proposé 430 places en 2022. Cela avait provoqué une rupture de la collégialité et le lancement d’une initiative populaire, exigeant de revenir aux 1000 places.

La solution présentée lundi fait office de contre-projet à cette initiative, qui avait facilement abouti en novembre dernier. Outre la création d’un parking souterrain de 600 places pour les voitures, la Municipalité prévoit 180 places pour les deux-roues motorisés et 250 places en vélo-station.

Votation en février prochain

Ce nouveau parking souterrain vise à laisser suffisamment de places pour que les clients puissent accéder sans entrave aux commerces du centre-ville, mais aussi à végétaliser la place en surface pour y faire un lieu de rencontre. Il faut « rendre cet espace à la population », ont répété lundi les membres de la Municipalité.

La balle est désormais dans le camp du Conseil communal. Il devra se prononcer cet automne sur deux préavis. Le premier recommande de rejeter l’initiative à 1000 places, le deuxième sollicite un crédit de 585’000 francs pour mener les études nécessaires au redimensionnement du parking.

Une votation populaire pourrait ensuite avoir lieu en février 2025 entre…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi