fbpx

Cameroun Actuel

Yaoundé : plusieurs maisons ravagées dans l’incendie dévastateur à Efoulan

Yaoundé : un camion-citerne prend feu à Efoulan

L’incendie s’est produit en fin de soirée ce 8 juillet à Efoulan dans le troisième arrondissement de Yaoundé. Les flammes ont été maitrisées par les sapeurs-pompiers, mais on déplore plusieurs dégâts matériels.

Au quartier Efoulan, dans le troisième arrondissement de Yaoundé, un incendie a ravagé plusieurs maisons. Le feu s’est déclaré en fin de soirée ce 8 juillet 2024 au lieu-dit carrefour Efoulan. Les témoins racontent qu’un camion-citerne transportant du fioul s’est renversé au niveau de l’entrée du septième commissariat de la ville de Yaoundé, aux environs de 16H 30 minutes.

« Le camion s’est renversé au niveau du carrefour Efoulan. L’essence a commencé à couler le long des rigoles pendant une trentaine de minutes. L’essence qui stagnait dans les égouts a fini par prendre feu. C’est ainsi que le feu s’est propagé plusieurs mètres brulant au passage quelques maisons », affirme un témoin au reporter de MMF qui s’est rendu sur place.

Aux environs de 17 heures passées, plusieurs détonations ont été entendues, apprend-on. Sur les vidéos en notre possession, on peut voir des épaisses fumées monter vers le ciel, tandis que les populations se précipitent à quitter les lieux.

Alertés les sapeurs-pompiers, ainsi que les forces de sécurité sont arrivés sur les lieux. La zone a été sécurisées et toutes les personnes mises hors de danger.  Même si les sapeurs-pompiers ont eu de la peine à éteindre le feu, l’incendie a été maitrisé.

Le bilan provisoire de l’incendie fait état de plusieurs dégâts matériels dont plusieurs maisons parties en fumée.

Au sein de l’opinion, on accuse de la négligence de la compagnie Neptune à laquelle appartient le camion mis en cause. Et aussi la négligence des Services d’hygiène. « On ne comprend pas comment le camion se renverse, l’essence dégouline de partout et il n’y a aucune intervention des pouvoir publics pour éviter que le feu s’enflamme », déplore un riverain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi