fbpx

Cameroun Actuel

Xiplomatie : Xi Jinping affirme que la Chine et la Guinée équatoriale sont de bonnes amies et partenaires

Xi Jinping et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

La Chine et la Guinée équatoriale sont de bonnes amies et partenaires, a déclaré mardi le président chinois Xi Jinping au cours de son entretien à Beijing avec Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la République de Guinée équatoriale.

Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques il y a 54 ans, la Chine et la Guinée équatoriale se sont entraidées contre vents et marées et elles ont maintenu une coopération et des échanges amicaux dans divers domaines, ce qui leur a apporté des résultats fructueux.

L’ECOLE PRIMAIRE DE L’ESPOIR

L’amitié entre les deux peuples s’est également renforcée. Pendant leur entretien à Beijing, M. Xi a fait part à M. Obiang de sa gratitude pour la gentillesse du peuple équato-guinéen à l’égard des Chinois.

Lors de sa visite en Chine en avril 2015, le président Obiang a annoncé que la Guinée équatoriale ferait don d’une école dans le comté de Jinping, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), en signe de bonne volonté et de solidarité avec le peuple chinois.

La construction de l’école primaire de l’Amitié Chine-Guinée équatoriale a été terminée en 2016 et depuis lors, elle est devenue un symbole de l’amitié durable entre les deux pays.

« Les enfants se sont trouvés dans des salles de classe spacieuses et lumineuses dans un bâtiment de cinq étages, et le coteau boueux d’avant a été transformé en une cour de récréation bien construite », a détaillé Ran Hongyan, directrice de l’école.

Selon Mme Ran, l’école, qui accueille aujourd’hui plus de 2.000 élèves issus de 16 groupes ethniques différents, comprend une salle d’exposition spéciale pour afficher les photos, créations artisanales et peintures des enfants qui représentent l’amitié entre les deux pays.

LES GRAINES DE L’AMITIE

Depuis 1977, la Chine accueille des étudiants de Guinée équatoriale, ce qui a contribué à renforcer les échanges culturels entre les deux nations. Dans un communiqué conjoint sur l’établissement d’un partenariat de coopération global en avril 2015, les deux pays ont décidé que la Chine « continuerait à fournir des bourses gouvernementales à la Guinée équatoriale » et que les deux pays gèreraient un Institut Confucius à l’Université nationale de Guinée équatoriale. L’objectif était d’approfondir la coopération éducative et de favoriser la compréhension mutuelle.

Milagrosa Ada Micha, une Equato-Guinéenne bénéficiaire d’une bourse chinoise, a poursuivi ses études universitaires en Chine. A l’université de commerce international et d’économie, elle a lancé un magazine intitulé « Real Equatorial Guinea », qui lui a permis de présenter son pays à ses camarades de classe et à ses professeurs en chinois, en anglais et en espagnol.

Après son retour en Guinée équatoriale, le magazine est devenu un média officiel présentant des informations sur les deux pays. Plus tard, elle a lancé une version électronique avec des mises à jour quotidiennes et un contenu plus varié, y compris une couverture accrue de l’actualité chinoise.

En janvier 2016, l’Institut Confucius a été créé à l’Université nationale de Guinée équatoriale, offrant aux jeunes comme Ada Micha davantage d’opportunités d’apprendre la culture chinoise. « Quand j’étais enfant, des Chinois venaient dans notre village pour nous enseigner les techniques agricoles » a raconté Jose Antonio Nguema, un étudiant de 21 ans. « Ils étaient très amicaux et m’ont appris à dire « bonjour » et « au revoir » en chinois.

Depuis lors, une « graine d’amitié a été semée dans mon cœur », a dit M. Nguema. En entrant à l’université, M. Nguema a été ravi de trouver un Institut Confucius sur le campus et s’est inscrit avec enthousiasme à des cours de chinois. « Je suis allé deux fois en Chine grâce au programme « Pont vers le chinois ». Pour moi, la Chine représente l’avenir », a-t-il déclaré. « Après l’obtention de mon diplôme, j’espère poursuivre mes études en Chine, en me concentrant sur l’éducation. »

L’AMITIE ET LE SOUTIEN MUTUEL

Au cours de la décennie, la Chine a également aidé le pays africain à se développer, en particulier dans le domaine des infrastructures.

Un grand bâtiment blanc argenté au toit arqué se dresse sur la côte nord de l’île de Bioko, où se trouve la capitale du pays, Malabo. En débarquant, les touristes brandissent leur téléphone pour prendre des photos de l’impressionnant nouveau terminal de l’aéroport international de Malabo.

Construit par une entreprise chinoise, l’aéroport a été inauguré en mai 2022. « Cet aéroport nous a donné une nouvelle vision et fait notre fierté », a dit une habitante, Maria. Maria, qui n’a pas donné son nom complet, a ajouté que l’ancien aéroport était petit et obsolète, offrant une expérience médiocre aux visiteurs internationaux. Le nouvel aéroport est moderne et beau, et apparaît comme un symbole éclatant du pays.

« Beaucoup de nos projets d’infrastructure sont entrepris par des entreprises chinoises, et nous sommes très rassurés », a déclaré Alejandro Micha Nsue, directeur du Bureau national de planification et de suivi des projets de la Guinée équatoriale.

Plus d’un demi-siècle après l’établissement des relations diplomatiques, la Chine et la Guinée équatoriale se sont toujours traitées sur un pied d’égalité, se sont respectées et soutenues mutuellement, créant ainsi un modèle de coopération Sud-Sud.

A l’avenir, la Chine et la Guinée équatoriale uniront leurs forces à celles d’autres pays africains pour contribuer encore davantage à la construction d’une communauté de destin sino-africaine de haut niveau.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi