fbpx

Cameroun Actuel

Vevey ne désespère par de construire un collège provisoire aux Galeries du Rivage

Le dossier au long cours du parking de la Place d’Armes d’Yverdon-les-Bains connaît un nouveau rebondissement. La Municipalité de la ville vaudoise présente un projet de compromis : elle vise désormais une capacité souterraine de 600 places voitures, pour un total de 800 dans le centre-ville.

Le projet du parking de la Place d’Armes d’Yverdon est redimensionné. Ce serpent de mer connaît une nouvelle étape, lui qui fait l’objet de débats depuis près de soixante ans dans la deuxième ville du canton. En 2018, la Municipalité transmettait au Conseil communal un préavis pour un parking souterrain d’un millier de place. Si le Conseil communal l’avait accepté alors, le Canton avait donné un préavis défavorable.

En novembre 2022, nouveau projet : à l’époque, la Municipalité présentait un parking souterrain de 430 places de parking voitures, 160 pour les deux-roues et 100 vélos. Une vision qui n’avait pas fait l’unanimité, au sein du collège déjà, mais également au sein de la population.

Près d’une année et demi plus tard, le gouvernement communal a présenté ce lundi la version retoquée du projet. Cette fois, il prévoit 600 places pour les voitures, 180 pour les deux-roues motorisés et 250 places en vélo-station, avec une répartition évolutive. Le tout en visant une capacité de stationnement au centre-ville à 800 places à l’horizon 2030. Il y aurait en effet, selon la municipale en charge de la mobilité et des infrastructures, environ 20% des places de parcs à Yverdon qui ne seraient pas utilisées. Brenda Tuosto :


La municipale répond également à la crainte de certains, qui craignent une perte d’attractivité des commerces du centre-ville en cas de diminution ou de suppression de places de parcs. Brenda Tuosto :

Consensus collégial

Ce projet occupe donc la scène politique yverdonnoise depuis près de six décennies. Cette fois-ci, le dossier a été préparé par l’ensemble de la Municipalité et donc défendu par l’entier des dicastères municipaux. Un pas en avant selon le syndic, Pierre Dessemontet :

Les sept membres du collège municipal sont donc rangés derrière cette nouvelle version. Même Christian Weiler la…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi