fbpx

Cameroun Actuel

Un corps mutilé découvert au quartier Belibi à Yaoundé : enquête en cours pour élucider un possible règlement de compte

Une rue de la ville de Yaoundé

Ce mercredi matin, un corps sans vie, présentant des mutilations, a été découvert au quartier Belibi, près d’Anguissa à Yaoundé. Selon les informations recueillies sur place, la victime aurait été assassinée ailleurs avant d’être abandonnée dans cette rue sombre et non éclairée.

Les autorités locales suspectent un possible règlement de compte, bien que d’autres pistes ne soient pas exclues. Des médecins légistes et des éléments de la gendarmerie ont été dépêchés sur les lieux pour sécuriser le corps et mener les premières constatations. Les enquêteurs s’efforcent de retracer les circonstances de ce crime choquant et de déterminer les responsables.

La veille, un autre corps a été découvert sous un banc au Terminus Mimboman, ajoutant encore plus de préoccupations quant à l’insécurité grandissante dans la ville de Yaoundé. Les témoins interrogés sur place affirment que la victime, un homme âgé d’une trentaine d’années, n’était pas un habitué du quartier Belibi. Il aurait ressenti des douleurs pulmonaires et des maux de tête depuis son arrivée dans la zone le dimanche précédent. Son corps a finalement été découvert le mardi matin.

Ces événements tragiques rappellent que l’insécurité demeure un problème récurrent dans la ville de Yaoundé. Le mois dernier, deux femmes ont eu la chance de s’échapper d’un enlèvement en sautant du 4è étage d’un immeuble au quartier Essos. Une des victimes a témoigné avoir vu des crânes humains dans la pièce où elles étaient retenues en otage. Les autorités ont arrêté deux suspects et les enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités.

Dans un contexte où la sécurité des citoyens est mise en jeu, il est essentiel que les autorités intensifient leurs efforts pour garantir la sécurité des résidents de Yaoundé. Une enquête approfondie permettra d’établir la vérité sur ce crime particulièrement violent et de faire en sorte que les responsables soient traduits en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi