Camerounactuel

Stades vides à la CAN : le parti politique de Cabral Libii demande de ne plus exiger la vaccination et autres aux camerounais

Les députés du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale Cabral Libii et Rolande Ngo Issi affirment que le protocole sanitaire de la CAF n’a pas lieu d’être.

Sans mâcher leurs mots, les députés du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) Cabral Libii et Rolande Ngo Issi qui ont réagi au phénomène des stades vides à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 qui se joue chez nous, demande l’annulation des conditions posées par la Confédération africaine de football (CAF) pour l’accès dans les stades. Rappelons qu’il faut s’être fait vacciner, avoir fait un test de dépistage du coronavirus dans les 48 heures précédant le match et avoir un pass sanitaire. Seulement, les camerounais pour la plupart ne font pas confiance à la vaccination anti coronavirus. Et ça donne cours au problème qui désole certains et inquiète le gouvernement.

Ci-dessous les réactions respectives des députés Cabral Libii et Rolande Ngo Issi

Le protocole sanitaire inopportun de la CAF produit des effets désastreux. Les stades sont vides. Inimaginable au Cameroun! Il est encore temps de rectifier. Les camerounais aiment le foot. Malgré tout chers compatriotes, allons dans les stades. Vivons pleinement  notre CAN!», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Rolande Ngo Issi

Alors! à tous les charlatans, à tous les experts analystes des stratégies nous sommes désormais face à la réalité. Le PCRN l’a dit sur toutes les plate-formes de communication que les restrictions mises en place pour avoir accès aux stades étaient contre productives. Aucun organisateur d’un événement aussi historique que celui que nous abritons en ce moment peut vouloir nous imposer quoi que se soit. Les camerounais ont rêvé de cette CAN, elle se tient ENFIN. Pourquoi vouloir encore leur enlever l’engouement et l’euphorie de la vivre? Il est encore temps de corriger le tir. Du jamais vu au Cameroun peuple hospitalier! Rectifions car ces images parlent assez.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles